Accueil Dernières minutes L'International Zelenski regrette la possible arrivée de « volontaires » pour combattre aux côtés de...

Zelenski regrette la possible arrivée de « volontaires » pour combattre aux côtés de la Russie en Ukraine

0

Paris :, 11 (EUROPE PRESSE)

Le président ukrainien, Volodimir Zelensky, a déploré ce vendredi une éventuelle arrivée de « volontaires » des pays du Moyen-Orient pour combattre aux côtés de la Russie dans le cadre de l’invasion, qu’il a qualifiés de « mercenaires ».

« Des roquettes, des bombes, de l’artillerie et maintenant des mercenaires syriens », a-t-il indiqué dans une vidéo diffusée par Telegram et recueillie par l’agence de presse UNIAN.

Zelenski a souligné que « les mercenaires syriens ne distinguent pas qui et quelle langue est parlée ici, à quelle église ils vont, quel parti ils soutiennent ». Ainsi, ce sont « des mercenaires qui ne vont tuer que dans un pays étranger, de toutes les manières », a-t-il souligné.

Le président ukrainien a également assuré que « l’ennemi », c’est-à-dire la Russie, est « très obstiné » et « ne fait même pas attention à ses milliers de morts ». « Il ignore des milliers des siens, pas même ses soldats morts », a-t-il déclaré.

D’autre part, le président a souligné que l’offensive a déjà duré 16 jours, « quatre fois plus longtemps que prévu par l’ennemi ». « J’espérais que les Ukrainiens se rendraient et que quelqu’un saluerait les drapeaux russes, avec des fleurs dans les rues d’Ukraine », a-t-il déclaré.

Lire aussi:   Libération confirmée de quatre militantes afghanes détenues par les talibans

Dans ce contexte, il a assuré que les mots « catastrophe humanitaire » sont devenus « synonymes » du mot Russie et a souligné qu’en raison des « bombardements constants », il n’y a pas d’électricité, de chauffage, de gaz ou d’eau dans certaines régions des oblasts de Soumy, Kiev et Donetsk. « C’est une catastrophe humanitaire », a-t-il souligné.

Zelensky a également averti que si la Russie « interrompt » à nouveau l’évacuation des civils par les couloirs humanitaires, « elle recevra une réponse du monde ». De cette façon, il a défendu que les autorités ukrainiennes « font tout leur possible » pour qu’il y ait du carburant, de la nourriture et des médicaments dans tout le pays.

Enfin, selon l’agence Ukrinform, elle a indiqué qu’elle s’attend à ce que les partenaires imposent davantage de sanctions à la Russie au cours de cette journée. « La Russie doit payer pour cette terrible guerre », a-t-il déclaré.

Le conseiller de la présidence ukrainienne Mijailo Podoliak a également fait allusion à l’arrivée de « volontaires » du Moyen-Orient et, via Twitter, a souligné que « le recrutement de l’État islamique (miliciens) et les déclarations de propagande de la Russie sur les armes chimiques indiquent la l’intention de mettre en œuvre le scénario syrien en Ukraine ».

Lire aussi:   Israël envisage de lever certaines restrictions économiques à Gaza pour maintenir le calme dans l'enclave

Le président russe Vladimir Poutine a exprimé son soutien à l’idée de « volontaires » prenant part à l’invasion de l’Ukraine, après quoi le ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, a déclaré que 16 000 « volontaires » des pays du Moyen-Orient, ils ont montré leur volonté de rejoindre le Offensive militaire russe.

De son côté, le porte-parole du Kremlin, Dimitri Peskov, a déclaré que ces « volontaires » n’incluraient pas les citoyens russes. Ainsi, il a souligné que Choïgou « parlait principalement des personnes qui ont soumis des candidatures du Moyen-Orient, de la Syrie » et a ajouté que « les compatriotes n’ont pas été mentionnés ».

Article précédentL’AFE soutient la professionnalisation du football féminin ce lundi
Article suivantBachelet rencontre de hauts responsables talibans lors de sa visite en Afghanistan