Accueil Dernières minutes Xavi : « Nous ne sommes pas en position de faire des folies...

Xavi : « Nous ne sommes pas en position de faire des folies financières ».

0

MADRID, 9 avr. (Cinktank.com) –

L’entraîneur du FC Barcelone, Xavi Hernandez, a assuré que le club n’est pas « pour les fioritures » au niveau économique et que cela rend difficile les possibles signatures pour la saison prochaine, et a encouragé à penser au match de ce dimanche contre Levante, une autre « finale » avec laquelle ils espèrent se rapprocher de « l’objectif » de cette saison, qui est de garantir leur billet pour la prochaine édition de la Ligue des Champions.

 » Avec la situation économique que nous avons, nous ne sommes pas pour les fioritures. Tant le président que Mateu -Alemany- et Jordi -Cruyff- connaissent mes priorités. Nous devons être très prudents et très circonspects, car la situation économique est ce qu’elle est », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse, sans vouloir s’étendre sur la possibilité de signer le Norvégien Erling Haaland. « Nous verrons bien. La situation économique est compliquée. Nous planifions pour l’année prochaine, mais la situation n’est pas facile », a-t-il ajouté.

En outre, l’entraîneur blaugrana a expliqué qu’ils doivent se concentrer sur le match de ce dimanche contre « un adversaire extrêmement motivé sur un terrain très difficile ». « Ils ont remporté les sept derniers points sur neuf à domicile. Ils sont organisés, ils ont un système qui est difficile à contrer », a-t-il analysé. « Ils vivent beaucoup de transitions. Nous devons être plus ordonnés et mieux attaquer. Nous n’avons pas joué un bon match à Francfort », a-t-il poursuivi.

« Levante joue pratiquement pour sa vie. Il faut imaginer la motivation supplémentaire qu’ils ont. Ils ont gagné au Metropolitano, contre Villarreal….. Pour nous, c’est une finale. LaLiga est de retour et nous nous battons pour le premier objectif de la saison, qui est la Ligue des champions. C’est un bon test », a-t-il prévenu.

L’entraîneur catalan n’a pas non plus évité de parler du tirage au sort de l’Europa League de jeudi, et a fait son autocritique. « Nous n’étions pas bons, nous devons faire notre autocritique. Nous avons perdu trop de ballons dans la zone de construction, nous n’étions pas bons dans l’espace d’attaque….. Nous avons manqué de beaucoup de choses et pourtant nous avons quand même obtenu un bon résultat. Le terrain n’était pas bon non plus, mais ce n’est pas du football », a-t-il souligné.

Lire aussi:   Guardiola : "Le débat sur mon style et celui de Simeone est stupide".

« Physiquement, nous sommes très bons. L’autre jour, ce n’était pas un problème physique, c’était le football. Nous avons perdu beaucoup de ballons, nous avons fait peu de fautes tactiques, nous n’avons pas arrêté ces diables de contras. Nous avons souffert plus que d’habitude en défense, mais à cause de nos erreurs », a-t-il poursuivi.

« ARAUJO MÉRITE D’ÊTRE VALORISÉ ».

Par ailleurs, il a confirmé que le défenseur central Gerard Piqué ne sera pas disponible pour le choc. « Il n’a pas de blessure à proprement parler, il a beaucoup d’inconfort. Il fait un effort titanesque depuis un mois et demi. L’autre jour, il a dit que ça suffisait parce qu’il ne se sentait pas bien. Il ne sera pas là demain et nous verrons jeudi. C’est louable », a-t-il déclaré.

Sergiño Dest et Memphis n’arriveront pas non plus à temps. « Ils sont tous les deux très proches, peut-être qu’ils ne seront pas là pour demain, mais j’espère qu’ils seront prêts pour jeudi. Nous ne voulons pas qu’ils rechutent à la suite d’une blessure », a-t-il déclaré. « Ansu est un joueur différentiel. Il dit qu’il ne ressent pas la douleur, et c’est très important. J’espère que tôt ou tard, il pourra revenir dans le groupe », a-t-il ajouté au sujet d’Ansu Fati.

Il a également évoqué l’éventuel renouvellement du mandat de Ronald Araujo. « Il veut rester et cela dépend du club et du joueur. Il mérite de rester, que nous le prenions en compte et que nous l’estimions », a-t-il déclaré, avant d’évaluer Sergi Roberto, dont il espère qu’il pourra commencer à s’entraîner avec le groupe la semaine prochaine. « Le club connaît déjà mon opinion », a-t-il dit à propos de son processus de renouvellement, sans vouloir offrir plus de détails sur le sujet.

Lire aussi:   Le Betis veut rester sur le podium et le Real espère changer la donne

En revanche, il a salué le travail d’Eric Garcia. « Je suis personnellement très content d’Eric, il gagne des duels, il a du leadership….. Coacher Eric est très facile, il est impliqué pendant 90 minutes comme tout le monde. Il est un défenseur central pour le Barça pour les prochaines années, sans aucun doute », a-t-il déclaré.

Concernant le Français Ousmane Dembélé, le coach a reconnu qu’il est « un élément fondamental du groupe » et qu’il le voit « heureux ». « Depuis novembre, j’ai vu que c’est un professionnel, engagé, avec une énorme capacité à faire une énorme différence. Il s’entraîne bien, il prend soin de lui, il est aimé au sein de l’équipe. Il est positif, je n’ai pas à me plaindre, au contraire, il nous aide beaucoup, il travaille dur en défense », a-t-il déclaré.

« Avec la permission de Casemiro, Busquets est le meilleur pivot défensif de ces 10 ou 15 dernières années. Il a été l’un des joueurs les plus critiqués du club, mais ce que Busquets nous donne, personne d’autre ne le fait. Il a beaucoup de corde pour continuer pendant longtemps. Quand on est une unité, Busi ne souffre pas. Trouver un remplaçant ne sera pas facile. Frenkie peut y jouer, Nico pourrait aussi être essayé…. Busquets est fondamental », a-t-il poursuivi à propos du joueur de Badia et de son futur remplaçant.

Enfin, Xavi a été très direct lorsqu’il a répondu à la question de savoir qui est son exemple en matière de gestion du vestiaire. « La façon dont Luis Aragones a géré le groupe m’a marqué à vie. Pour moi, c’était un maître. Pep, Luis Enrique, Rijkaard, Van Gaal, Del Bosque ? Mais Luis était le meilleur », a-t-il dit. « Nous avons essayé de former une famille. Nous essayons d’être très honnêtes », a-t-il conclu.

Article précédentLe Barça veut continuer à rêver à la Ciutat de Gràcia
Article suivantLe Betis se bat pour une place en Ligue des champions et Villarreal s’accroche à la gloire européenne