Accueil Dernières minutes Xavi : « L’histoire est là pour être brisée ».

Xavi : « L’histoire est là pour être brisée ».

0

MADRID, 7 déc. (Cinktank.com) –

L’entraîneur du FC Barcelone, Xavi Hernandez, a déclaré que, bien que le Bayern Munich soit « l’un des pires adversaires » qu’il puisse rencontrer en ce moment et malgré le fait qu’il n’ait « jamais gagné » dans la capitale bavaroise, « l’histoire est là pour être brisée » et il tentera de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions mercredi.

« Nous avons en face de nous l’un des pires adversaires que nous puissions avoir. Ils sont actuellement l’une des meilleures équipes du monde et ils jouent sur leur terrain. C’est extrêmement difficile, mais nous sommes excités et impatients de concourir, sachant que nous ne dépendons que de nous-mêmes. Si nous gagnons demain, nous nous qualifierons. C’est une finale, on va tout donner. L’histoire dit que nous n’avons jamais gagné à Munich, mais l’histoire est là pour être brisée », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

Malgré tous les facteurs qui s’opposent à eux, ils se battront jusqu’au bout. « Nous allons essayer, celui qui rame jusqu’au bout ne croit jamais au mot échec. Nous sommes positifs. Nous dépendons de nous-mêmes pour gagner les trois points. Nous irons pour gagner, pour dominer, pour attaquer, pour créer des occasions, sachant que nous avons un adversaire très compliqué en face de nous », a-t-il déclaré. « En fonction du déroulement du match, nous verrons si c’est un miracle ou pas. Nous allons essayer de rivaliser avec nos armes, nous ne sommes intéressés que par la victoire. Après le match, nous parlerons de la façon dont nous avons concouru. Je ne vois pas cela comme un miracle, c’est un match et le Barça peut battre n’importe qui », a-t-il ajouté.

Il a également assuré qu’il voyait ses joueurs « prêts à la compétition ». « Ce n’est pas le meilleur scénario, ils sont l’une des meilleures équipes du monde en ce moment. J’espère que les récentes défaites contre le Bayern ne nous affecteront pas psychologiquement et que nous sortirons avec toute la confiance du monde. Je dis aux joueurs que la pression est sur moi, d’oublier tout. Demain, nous allons essayer d’être des protagonistes, nous voulons dominer le jeu avec le ballon, mais en sachant que nous avons un adversaire très compliqué. Nous avons une tâche compliquée devant nous », a-t-il déclaré.

« Nous travaillons pour que le Barça ne soit pas inférieur à un quelconque adversaire en Europe. Nous avons beaucoup de travail devant nous. La réalité nous dit que nous devons affronter une équipe du Bayern qui, ces dernières années, a été meilleure que le Barça. Il y a une autre revalidation, dans le football il y a toujours une revanche. Nous allons essayer, nous n’avons pas d’autre choix que de gagner le match », a-t-il poursuivi.

Lire aussi:   Joyeuse Journée du Parfum 2022 : vœux, images, citations, messages et salutations WhatsApp pour répandre le parfum de l'amour.

« L’équipe travaille pour gagner le match de demain et se qualifier pour les huitièmes de finale. Nous avons d’autres compétitions, mais nous ne pouvons jeter aucune compétition, nous sommes Barcelone. Demain, nous avons une très bonne occasion d’entrer dans l’histoire, pourquoi ne pas penser à la première victoire du Barça à Munich ? La réalité nous dira où nous en sommes dans LaLiga. Nous avons préparé le match pour gagner les trois points demain », a-t-il déclaré.

En ce qui concerne le résultat de l’autre match entre Benfica et le Dynamo Kiev, qui pourrait également les qualifier, Xavi a expliqué qu’il est « évident » qu’ils dépendent aussi de ce que font les Portugais. « Si nous ne gagnons pas, nous dépendons du résultat de Benfica. Benfica doit gagner pour nous dépasser au classement. Je veux penser qu’il est plus important de dépendre de nous-mêmes et de penser à notre jeu », a-t-il déclaré.

Dans un autre registre, Xavi a reconnu que Jordi Alba « a un petit malaise » et qu’il est incertain. « Le jour du Betis, il s’est retrouvé avec un léger malaise, cela dépendra de ses sensations. C’est une finale, il le sait, c’est un joueur avec beaucoup d’engagement, il est motivé et veut jouer », a-t-il déclaré.

Lire aussi:   Nouvelles normes de test Bharat NCAP notifiées pour garantir la sécurité des utilisateurs de véhicules : Nitin Gadkari

Concernant le rôle du Français Ousmane Dembélé, il a déclaré qu’il était « un joueur très important » pour l’équipe. « Il est déjà à 100 % et nous a beaucoup aidés lors des matches où il a dû entrer en jeu en seconde période. Il doit être motivé et je le vois heureux. Demain, il devra être un joueur important, mais pas seulement lui. Nous devrions faire un match parfait pour gagner à Munich, donc nous avons besoin de Dembélé et de tous les autres joueurs », a-t-il déclaré.

Il a également fait l’éloge du Polonais Robert Lewandowski, qui « s’il n’est pas le meilleur, est l’un des meilleurs » joueurs du monde. « Les chiffres sont là. Il fait la différence depuis de nombreuses années. Il ne se contente pas de marquer des buts, il fait beaucoup de choses bien ; il joue avec son premier contact, il est rapide dans l’espace, il entre souvent dans la surface….. Il est le meilleur à son poste. Nous voulons une défense avec un bloc supérieur plutôt qu’un bloc inférieur, car c’est là qu’il est définitif », s’est-il risqué à dire.

Enfin, Xavi a regretté que le duel doive se jouer à huis clos en raison de la menace de l’augmentation des cas de coronavirus. « C’est dommage que le public ne puisse pas être là, on joue pour le peuple, ça va être un match très froid. Je ne vois aucun avantage pour nous. Il y aura moins de joueurs réguliers qui voudront se montrer pour leur entraîneur. Ce sera un match très compliqué, à un niveau élevé », a-t-il conclu.

Article précédentLa Suisse déploie des militaires dans les hôpitaux et les centres de vaccination au milieu du rebond des cas de COVID-19
Article suivantL’UE s’attend à ce que ses diplomates retournent en Afghanistan « d’ici quelques semaines ».