Accueil Dernières minutes Sport Vous connaissez Tom Brady : Serena Williams ne ferme pas la porte...

Vous connaissez Tom Brady : Serena Williams ne ferme pas la porte à un come-back

0

Serena WIlliams n’a jamais parlé de retraite. Elle a toujours fait appel à un autre terme : l’évolution. Après sa splendide aventure sur le béton de Flushing Meadows, marquée par une victoire sur la numéro deux mondiale Anett Kontaveit, la 23e championne du Chelem a décidé de raccrocher sa raquette.

Ou plutôt, d’arrêter de jouer tout en laissant une porte ouverte pour un retour. On le disait : lors du  » Night Show  » de Jimmy Fallon, le joueur américain n’a pas fermé la porte à un hypothétique come-back, utilisant notamment le parallèle avec Tom Brady.

« Ce que je veux dire, c’est qu’il a lancé une tendance fantastique. Bref, il y a beaucoup de choses que je n’ai pas pu faire et que je veux faire au cours de ces années, mais je ne vais pas me relâcher, je veux juste commencer à profiter des choses. »

Serena Williams et les parallèles avec Tom Brady

Quelques jours plus tard, Serena a expliqué ses propos lors d’une autre interview télévisée. « Ce que je voulais dire, c’est qu’on ne sait jamais. Il y a quelques jours, j’ai parlé à Tom [Brady, ed] sur son histoire.

Lire aussi:   Rory McIlroy demande le pardon de Mickelson

Ce qu’il a fait et comment il l’a fait était très bien. Je pense que tout le monde sera d’accord avec moi. Le tennis m’a beaucoup apporté et je ne me vois pas loin de ce sport à l’avenir. Je voudrais faire quelque chose. Je ne sais pas encore quoi, mais je sais que c’est mon sport et j’aimerais y rester lié à l’avenir.

Elle a été une lumière dans ma vie et je veux continuer à m’y accrocher ». Les propos de Serena deviennent évidemment plus sérieux lorsqu’ils abordent les questions de racisme, d’inégalité ou de sexisme. « Je n’ai jamais voulu avoir à choisir entre le tennis et la famille.

Je ne pense pas que ce soit juste. Ne vous méprenez pas : j’aime être une femme et j’ai aimé toutes mes grossesses. J’ai travaillé jusqu’au dernier jour avant d’aller à l’hôpital et j’ai eu quelques problèmes là-bas. » Crédit photo : Getty Images

Article précédentBizkaia PGAe Open, triple égalité en troisième position
Article suivantMatt Fitzpatrick : « C’était quelque chose d’incroyable »