Accueil Dernières minutes Voici comment freiner efficacement et en toute sécurité au volant d’une moto.

Voici comment freiner efficacement et en toute sécurité au volant d’une moto.

0

Quatre roues font bouger le corps, deux roues font bouger l’âme », ces lignes sont tout à fait adaptées aux sensations fortes qu’offrent les balades en moto. Mais l’excitation s’accompagne d’un certain degré d’incertitude. Contrairement aux voitures, dont les quatre roues assurent l’équilibre la plupart du temps, les deux roues des vélos sont plus sujettes au déséquilibre en cas de freinage d’urgence. Cependant, les risques de chute dépendent également de l’ingénierie et du système de freinage utilisés par l’entreprise. En outre, l’habileté du conducteur, la répartition du poids et le poids total du deux-roues jouent un rôle essentiel. Nous examinons ici les éléments auxquels le motard doit faire attention pour un freinage efficace :

Les freins de bicyclettes sont principalement divisés en deux catégories, les disques et les tambours. Alors que les freins à tambour sont un concept relativement ancien, les disques sont une nouveauté que l’on retrouve sur tous les derniers modèles de motos.

Les freins à tambour nécessitent peu d’entretien car ils n’ont pas de liquide à changer régulièrement, mais ils présentent aussi des aspects négatifs. Les tambours sont un système fermé où il n’y a pas de possibilité de dégagement de chaleur. Ainsi, lorsque le freinage génère de la chaleur due à la friction, il ne reçoit pas la sortie. La chaleur dans les freins crée une énergie appelée « évanouissement des freins » qui réduit la puissance d’arrêt du système de freinage.

Lire aussi:   Bonne année 2022 : commencez l'année sainement en évitant ces aliments.

Les disques, quant à eux, ont l’avantage d’être à l’air libre. Ils ont également des petits trous appelés « pétales » pour disperser la chaleur le plus efficacement possible. La présence de plus de pistons dans les étriers de frein sur les freins à disque se traduit également par une meilleure puissance d’arrêt.

Les éléments à garder à l’esprit pour être efficace

Pour une application efficace des freins, le pilote doit avoir l’habitude d’utiliser un embrayage avec effet. Utiliser l’embrayage en même temps que le frein permet de couper le transfert de puissance à la roue et de garder le moteur en marche. De plus, pour éviter d’avoir à garder la trace des vitesses, le conducteur, lorsqu’il freine en cas d’urgence, doit rétrograder en première vitesse.

Maintenant, si le véhicule est complètement arrêté, le motard doit toujours être en première vitesse pour utiliser toute la puissance en cas de besoin de repartir brusquement.

Savoir quand utiliser quelle pause

Pour un freinage efficace, il est également important de savoir à quel endroit les freins avant et arrière doivent être utilisés.

Les freins avant sont généralement utilisés pour l’arrêt, le recul sur une pente en cas d’urgence. Pour un freinage efficace, le frein avant doit être utilisé en exerçant une pression progressive jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien à serrer. Les pilotes doivent garder la position de conduite standard, avec les genoux et les cuisses serrés contre le réservoir et le haut du corps détendu mais ferme.

Lire aussi:   Le nouveau portable de jeu Predator Helios d'Acer coûte 379 999 roupies, voici tout ce qu'il offre

Les freins arrière sont généralement utilisés pour réduire la vitesse tout en allant plus lentement. Les freins arrière doivent être utilisés en combinaison avec les freins avant pour ralentir en cas d’urgence.

Les erreurs à éviter :

– Ne pas faire de marche en canard : on parle de marche en canard lorsque le cycliste utilise ses deux jambes pour s’équilibrer et faire avancer le vélo. Cependant, cela indique que le cycliste n’a peut-être pas le plein contrôle de la moto.

– N’actionnez pas les freins brutalement : une application brutale et violente des freins peut entraîner un déséquilibre et provoquer une chute.

– Ne survolez pas les leviers : Avoir les mains qui survolent les leviers peut être dangereux dans les situations d’urgence. Dans une situation de panique, cela peut entraîner une application soudaine des freins.

Contrôle de l’entretien :

– Vérifiez régulièrement la couleur du liquide de frein.

– Vérifiez que les plaquettes et les disques de frein ne sont pas déformés ou usés.

– Vérifiez la pression des pneus avant un trajet.

– Vérifiez l’usure des pneus

Regardez aussi :

Conduisez en toute sécurité et portez toujours votre casque !

Source :

Lisez toutes les dernières nouvelles, les nouvelles de dernière minute et les nouvelles sur le coronavirus ici.

Article précédentLa Corée du Sud condamne les revendications territoriales du Japon sur Dodko/Takeshima et appelle à affronter l’histoire.
Article suivantVotre relation est-elle saine ou obsessionnelle ?