Accueil Dernières minutes Villarreal débute sa campagne de Ligue des Champions contre le Betis

Villarreal débute sa campagne de Ligue des Champions contre le Betis

0

Le « sous-marin » s’impose (0-2) à Villamarín

La Real ne peut pas battre Mestalla et négliger cette zone européenne.

MADRID, 6 févr. (Cinktank.com) –

Villarreal a battu la Real Betis (0-2), dimanche lors de la 23e journée de LaLiga Santander, dans une belle performance pour resserrer une zone européenne et « championne » dans laquelle la Real Sociedad a échoué, avec un match nul et vierge contre Valence.

Le « Submarine » a montré une fois de plus qu’il s’était amélioré depuis le premier tour pour continuer à grimper dans la course aux objectifs du championnat. La quatrième place, et la troisième place détenue par le Betis mais sans coussin, sont largement ouvertes avec de nombreux points encore à jouer.

L’équipe d’Unai Emery voulait être le protagoniste au Benito Villamarín et l’a fait dès le début, même si le Betis a commencé à contester le ballon. Pourtant, les visiteurs avaient bien en main l’adversaire, qui venait de se hisser en demi-finale de la Copa del Rey, à l’issue d’une autre démonstration de haut niveau cette saison.

Ainsi, en l’absence d’occasions franches, la stratégie a fait la différence et sur un corner, Pau Torres a terminé seul pour porter le score à 0-1. La blessure de Gerard Moreno a pesé sur les Jaunes, mais avec un pressing élevé, ils ont mis Betis mal à l’aise. Les locaux ont souffert jusqu’à ce que le Villamarín s’échauffe avec un possible penalty d’Aurier qui n’a pas été appelé.

La main dans la surface de réparation, suite à un tir de Borja Iglesias, ne semblait pas être un penalty, mais la révision VAR était pleine de suspense. La réaction n’a pas eu lieu, grâce à la bonne gestion défensive de l’équipe d’Emery et au tir de Capoue qui a fait 0-2. Le Betis reste avec 40 points et Villarreal avec 35.

Lire aussi:   Utilisateurs de WhatsApp, il y a une nouvelle arnaque dont vous devez vous méfier.

Lors de la séance du matin, le Real a dû se contenter d’un point dans la lutte pour la quatrième place, face à une équipe de Valence qui ne lui a toujours pas donné le jeu nécessaire pour croire en quelque chose d’important. À Mestalla, les protagonistes étaient Mamardashvili et Remiro, gardiens de but  » che  » et  » txuri-urdin « , dans un duel intense et acharné jusqu’à la dernière action, celle qui a laissé Hugo Guillamón avec le nez cassé.

L’équipe de Bordalás est arrivée avec un billet pour les demi-finales de la Copa, contrairement à celle d’Imanol Alguacil, mais la première chose à faire était de stopper l’hémorragie de buts encaissés. Les Basques, qui ont du mal à marquer, ont testé le but local avec Portu et Oyarzabal, tandis que Valence attendait son heure. Maxi et Bryan Gil sont ceux qui se sont heurtés à Remiro lors de l’avancée « che ».

David Silva a été ovationné à Mestalla lors de son retour, mais cela n’a pas empêché le Real d’enregistrer son quatrième départ consécutif sans victoire. Les Basques tombent à la septième place avec 35 points, à trois points d’une quatrième place qui, comme la troisième, devient de plus en plus chère. Pour Valence, Guedes a été le catalyseur, mais l’équipe de Bordalás reste sur une série de deux points sur ses 15 derniers matches.

Lire aussi:   Les nouvelles règles des Fidji visent à freiner la propagation de l'Omicron ; le tourisme en pâtira.
Article précédentDavid Law nouveau leader à Ras Al Khaimah
Article suivantAmener plus de troupes américaines en Pologne pour renforcer le flanc est de l’OTAN