Accueil Dernières minutes Une nuit de pénitence dans un Camp Nou blanc

Une nuit de pénitence dans un Camp Nou blanc

0

Nuit de pénitence dans un Camp Nou blanc

Le Barça éliminé de l’Europa League par une grande équipe de l’Eintracht

BARCELONE, 14 avr. (Cinktank.com) –

L’Eintracht a dégonflé le ballon du FC Barcelone avec une énorme victoire en quart de finale retour de l’Europa League (2-3), jouée jeudi dans un Camp Nou  » germanisé « , et terminera la saison sans titre, sauf une remontée qui serait historique pour les Culés en championnat de National League.

L’équipe allemande, bourreau du Betis au tour précédent, a quitté Barcelone en beauté lors d’une soirée qui a commencé de la meilleure façon possible pour ses intérêts. Après seulement trois minutes, un penalty d’Eric García a déséquilibré le match. La bravoure de l’Eintracht a été récompensée bien plus tôt qu’ils ne l’avaient imaginé. Kostic n’a pas fait d’erreur à partir de 11 mètres.

L’équipe d’Oliver Glasner, qui avait déjà dominé le match aller, a tenté de déployer la même idée à Barcelone. La vitesse d’Ansgar Knauff, l’un de leurs meilleurs joueurs, et le talent de Filip Kostic ont rapidement apporté plus de joie à leur équipe. Entre-temps, Dembélé a tenté sa chance avec un centre dans la surface qu’Aubameyang a eu la malchance de ne pas reprendre.

L’Eintracht n’a jamais été en difficulté, même s’il a perdu un peu de sa domination dans la salle des machines, mais il a fait 0-2 avec une action intelligente au moment où son scénario en avait le plus besoin. L’ancien joueur de Villarreal a frappé du fond de son âme après avoir conduit le ballon avec l’extérieur de sa botte. La frappe était énorme et a battu le plongeur Ter Stegen sur le ballon.

Les hommes de Xavi ont tenté de réagir mais n’ont pas réussi à le faire. De plus, c’est Lindstrom qui s’est heurté au gardien de but avec un tir croisé qui a signifié le troisième. L’élimination arrive – déjà sans Pedri sur blessure, la pire des nouvelles – mais les Catalans résistent malgré le fait qu’ils n’ont pas mis les pieds dans la zone adverse pendant de nombreuses minutes. Un éventuel handball de Santos Borré, que la VAR a tenté de corriger sans succès pour le Barça, n’était pas non plus une option pour le Barça.

Lire aussi:   Mahaparinirvan Diwas 2021 : Les 5 meilleurs films sur la vie de BR Ambedkar à voir absolument

C’était la mort de toutes les options du Barça, qui n’offrait aucun autre argument que la possession et la souffrance dans la ligne défensive. Kostic, à 20 minutes de la fin, a mis fin au match et au match nul pour le plus grand plaisir d’une grande partie du Camp Nou, avec un nombre étonnamment élevé de supporters allemands présents et teintés en blanc.

Au final, en troquant les défenseurs centraux pour les attaquants et en jouant au ballon, le Barça a tenté de mettre la peur au ventre de ses adversaires. Il n’en fallait pas plus, malgré les 10 minutes de temps additionnel et le suspense imposé par Sergi Busquets et Memphis Depay, qui a marqué le 2-3 sur penalty à la 100e minute. Même cette réaction d’orgueil n’a pu empêcher la défaite et les adieux à l’Europe.

De son côté, l’Eintracht a réalisé des play-offs sensationnels et s’est confirmé comme l’une des sensations européennes de la saison. L’équipe allemande, neuvième de la Bundesliga, est de retour en demi-finale deux ans plus tard et rencontrera West Ham, qui est également dans le dernier carré de la Ligue Europa.

Lire aussi:   Amazon Great Republic Day Sale 2022 Now Live : Best Deals on These Top 6 Smartphones

FICHE D’INFORMATION.

–RÉSULTAT : FC BARCELONA, 2 – EINTRACHT, 3 (0-2, à la mi-temps).

-L’ALIGNEMENT.

FC BARCELONE : Ter Stegen ; Mingueza (Dest, min.62) ; Araújo ; Eric García (L.de Jong, min.70) ; Alba ; Busquets, Pedri (F.de Jong, min.46), Gavi ; Ferran (Memphis, min.90) ; Dembélé et Aubameyang (Adama, min.61).

EINTRACHT : Trapp ; N’Dicka ; Hinteregger ; Toure ; Jakic ; Rode (Hrustic, min.80) ; Knauff ; Kostic ; Lindstrom (Petter Hauge, min.80) ; Kamada et Borré (Ache, min.90).

–GOALS :

0-1, min.4, Kostic, penalty.

0-2, min.36, Santos Borré.

0-3, min.67, Kostic.

1-3, min.90, Busquets.

2-3, min.100, Memphis, pénalité.

–REFEREE : Artur Dias (POR). Cartons jaunes pour Eric García (min.3), Gavi (min.28), Dembélé (min.94) pour le FC Barcelona ; et Jakic (min.24), Hrustic (min.83) et Knauff (min.96) pour Eintracht. N’Dicka est expulsé (min.95 et 99) pour un double carton jaune. Les deux entraîneurs ont également été avertis après 96 minutes.

-STADIUM : Camp Nou. 79 468 spectateurs.

Article précédentNagelsmann admet avoir reçu des menaces de mort après l’élimination de la Ligue des champions
Article suivantLaporta : « Les billets pour les matchs européens seront désormais nominatifs ».