Accueil Dernières minutes L'International Une commission du Capitole demande au leader républicain de la Chambre des...

Une commission du Capitole demande au leader républicain de la Chambre des représentants de mettre un frein à ses communications avec Trump

0

Paris, 12 janv. (Cinktank.com) –

La commission du Congrès américain qui enquête sur l’attentat du 6 janvier au Capitole a demandé au chef de la minorité républicaine de la Chambre des représentants, Kevin McCarthy, de fournir volontairement des informations sur les communications qu’il a eues avec l’ancien président Donald Trump ce jour-là et dans les semaines qui ont suivi les émeutes.

Dans une lettre envoyée mercredi, le président de la commission, le représentant démocrate du Mississippi, Bennie Thompson, a demandé à McCarthy de connaître les conversations qu’il a eues avec Trump et, surtout, de savoir quel « état d’esprit » l’ancien président a montré pendant ces jours.

Selon M. Thompson, la commission est en possession d’une série de messages qui attesteraient des « préoccupations » suscitées au sein de la Maison Blanche après les émeutes du 6 janvier « concernant l’humeur » et la « conduite » de M. Trump et qu’il existe des soupçons selon lesquels M. McCarthy aurait discuté avec lui de la possibilité d’une motion de censure, voire d’une démission immédiate.

Lire aussi:   Le maire de Kiev reconnaît que la situation est "menaçante" et risque un petit matin "très difficile"

« Je pense qu’il est important que lorsque le leader de la Chambre des représentants prend la parole et critique le président en exercice pour ce qui s’est passé, c’est significatif, et c’est pourquoi nous lui avons volontairement demandé de venir parler à la commission », a déclaré Thompson.

Les critiques de M. McCarthy à l’encontre de M. Trump quelques jours après l’agression, dans lesquelles il a reconnu que l’ancien président portait une « responsabilité » pour ce qui s’est passé, ont également servi au comité à étayer cette dernière affirmation. « Nous avons besoin qu’il comparaisse pour qu’il puisse simplement nous dire pourquoi il a fait ces déclarations », a-t-il déclaré.

« Je pense qu’il est important que le leader de la Chambre des représentants prenne la parole et critique le président en exercice pour ce qui s’est passé, c’est significatif, et c’est pourquoi nous lui demandons de venir volontairement parler à la commission », a déclaré Thompson aux médias.

Lire aussi:   Cinq blessés, dont quatre enfants, dans une attaque contre des personnes déplacées au Yémen

M. Thompson a également proposé à M. McCarthy, qui a confirmé en avril 2021 sur Fox News qu’il avait parlé avec M. Trump pendant l’attaque, de se rencontrer début février. L’action en justice demande également des informations aux représentants républicains Scott Perry et Jim Jordan, qui ont déjà déclaré qu’ils ne coopéreraient pas volontairement.

Article précédentL’Arabie saoudite confirme pour la première fois plus de 5 000 cas de coronavirus en une journée
Article suivantWest Ham remonte à la quatrième place en bas du tableau