Accueil Dernières minutes L'International Un tribunal birman reporte à janvier deux verdicts contre l’ancienne « dirigeante de...

Un tribunal birman reporte à janvier deux verdicts contre l’ancienne « dirigeante de facto » Aung San Suu Kyi.

0

BANGKOK, 27 déc. (DPA/EP) –

Un tribunal birman a reporté lundi au 10 janvier deux verdicts dans une douzaine d’affaires judiciaires contre l’ancienne dirigeante de facto Aung San Suu Kyi, mais les raisons de cette décision n’ont pas encore été rendues publiques.

Cette fois, Suu Kyi fait l’objet de deux procédures judiciaires liées à l’importation présumée sans licence d’appareils de communication dans le cadre des manifestations contre la junte militaire qui ont suivi le coup d’État de février.

Il y a trois semaines, elle avait déjà été condamnée à quatre ans de prison, bien que les autorités de la junte militaire aient ensuite réduit la peine à deux ans pour incitation à la rébellion et violation des mesures contre le coronavirus.

Suu Kyi, 76 ans, a plusieurs procès en cours, notamment pour avoir prétendument violé une loi sur les secrets d’État, ce qui pourrait entraîner des peines de prison de plusieurs dizaines d’années, malgré la pression internationale.

Lire aussi:   La Corée du Sud signale pour la première fois plus de 20 000 cas de coronavirus par jour

Le 1er février, la junte militaire a organisé un coup d’État, annulant les résultats des élections générales de novembre 2020, remportées par le parti de Suu Kyi, la Ligue nationale pour la démocratie (LND), en raison de fraudes électorales, ce que contestent les observateurs internationaux.

Article précédentLa Russie dépasse les seuils de 10,4 millions de cas et 305 000 décès dus au coronavirus
Article suivantL’Iran affirme que le nouveau cycle de négociations à Vienne s’articulera autour d’un « document mutuellement acceptable ».