Accueil Dernières minutes L'International Un homme tente de se faire vacciner avec un bras en silicone...

Un homme tente de se faire vacciner avec un bras en silicone dans le nord de l’Italie

0

Paris :, 3 déc. (Cinktank.com) –

Les autorités italiennes enquêtent sur le cas d’un homme qui a tenté de se faire vacciner contre le COVID-19 dans un bras en silicone, dans le but d’obtenir le certificat lui permettant d’accéder à toutes sortes d’activités en Italie sans recevoir l’injection correspondante.

Le cas s’est déroulé dans la commune de Biella, située dans la région du Piémont, où un homme d’une cinquantaine d’années s’est présenté à son centre de vaccination avec un bras qui a rendu l’infirmière Filippa Bua « suspecte », comme elle l’a elle-même raconté au journal’ La Repubblica’.

Bua a été frappé par la couleur et la texture du membre présumé et s’est finalement rendu compte qu’il ne s’agissait pas du vrai bras du patient qu’il traitait. L’homme aurait voulu obtenir le certificat COVID pour continuer à travailler, mais pour l’instant, il a mérité une plainte auprès de la police et une éventuelle enquête du parquet, selon l’agence AdnKronos.

Lire aussi:   Le remplissage en gaz de la deuxième ligne du gazoduc Nord Stream 2 s'achève

Le président du Piémont, Albeeto Cirio, et le responsable de la Santé, Luigi Icardi, ont affirmé que « l’affaire frise le ridicule si ce n’était parce que c’est un geste d’une énorme gravité », car la vie et le développement social sont à enjeu économique du pays. Désormais, l’accusé « répondra devant la Justice », ont-ils souligné.

Le gouvernement italien a décrété que la vaccination est obligatoire pour les agents de santé, les enseignants, la police ou l’armée. La police italienne a découvert quelque 280 travailleurs du secteur de la santé sans vaccination en contravention de l’arrêté émis en avril, selon un bilan connu ce vendredi

Article précédentLes États-Unis et l’UE lancent un dialogue sur la sécurité et la défense dont la première réunion aura lieu en 2022
Article suivantLa Russie approche les 33 000 cas de COVID-19 par jour, avec plus de 1 200 décès au cours des dernières 24 heures.