Accueil Dernières minutes L'International Un conseiller présidentiel ukrainien affirme que Kiev ne cédera pas une partie...

Un conseiller présidentiel ukrainien affirme que Kiev ne cédera pas une partie de son territoire pour mettre fin à la guerre

0

Archive - Conseiller présidentiel ukrainien Oleksei Arestovich


Archive – Le conseiller présidentiel ukrainien Oleksei Arestovich -/Présidence ukrainienne/dpa – Archive

Suivez en direct les dernières nouvelles sur la guerre en Ukraine

Kuleba assure que « s’il existe une chance de libérer les territoires occupés », ils s’assiéront à la table des négociations avec les Russes.

Paris, 19 mai (Cinktank.com) –

Le conseiller présidentiel ukrainien Oleksei Arestovich a déclaré que Kiev ne fera pas de compromis avec Moscou et ne cédera pas une partie de son territoire pour mettre fin à la guerre en Ukraine dans le cadre de futures négociations avec la Russie.

« La seule option pour la réconciliation est la capitulation russe, le retrait des troupes et les discussions sur les compensations. C’est la position de principe des dirigeants de l’État ukrainien », a déclaré M. Arestovich dans une interview accordée à la chaîne ukrainienne Channel 24.

Il a fait remarquer que « les rêveurs en Europe ont le temps d’imaginer à quel point tout est ambigu ». « Rien de tout cela ne se produira, sauf la défaite militaire de la Russie et l’expulsion de tous les soldats ennemis d’Ukraine », a-t-il ajouté.

M. Arestovich a indiqué dans l’interview qu' »un certain jeu se déroule entre la Russie, la France et l’Allemagne au niveau tripartite », et a qualifié la situation d' »étrange ». « Il n’y aura pas d’option où nous permettons aux Russes de rester ici. Chaque pays peut essayer de négocier, mais (à partir de l’Ukraine) nous voyons les processus en cours en Europe », a-t-il déclaré.

Lire aussi:   Les États-Unis applaudissent la résolution de l'Assemblée générale des Nations unies, "unité mondiale sans précédent".

Dans la même veine, le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dimitro Kuleba, a déclaré dans une interview au journal néerlandais NRC que la seule victoire pour l’Ukraine sera la « libération des territoires occupés, y compris la Crimée et la région de Donbas ».

M. Kuleba a également précisé que les demandes de la partie ukrainienne comprennent des « réparations » de la part de la Russie pour les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité, ainsi qu’une intégration européenne complète.

Interrogé sur les négociations, le ministre ukrainien a toutefois souligné qu’il fallait « réprimer beaucoup d’émotions à propos des crimes russes », mais que « s’il y a une chance de mettre fin à la guerre et de libérer les territoires occupés », ils s’assiéront à la table des négociations avec les Russes.

« Toute guerre se termine par la diplomatie. Mon travail consiste à faire en sorte que l’Ukraine soit aussi forte que possible à ce moment-là », a déclaré M. Kuleba, ajoutant que « les responsables politiques en Europe et aux États-Unis ont été trop conciliants avec le président russe Vladimir Poutine ».

Lire aussi:   Les talibans ordonnent aux ministères d'exiger que les femmes portent le hijab et travaillent séparément des hommes.
Article précédentDames européennes, 132 concurrents en France
Article suivantCARS24 licencie 600 employés en raison de  » mauvaises performances  » CARS24 licencie 600 employés en raison de  » mauvaises performances « .