Accueil Dernières minutes L'International Un ancien marine américain condamné à la prison en Russie affirme que...

Un ancien marine américain condamné à la prison en Russie affirme que son cas est « fabriqué ».

0

La Cour rejette son appel et, à la demande de Reed, le renvoie devant un autre tribunal de première instance.

Paris, 12 (PRESSE EUROPÉENNE)

Trevor Reed, un ancien marine américain condamné à la prison en Russie en juillet 2020 pour avoir agressé un policier, a déclaré mardi que son affaire est « fabriquée » et qu’il ne fait pas confiance au tribunal qui la traite.

Un tribunal russe a examiné mardi un appel interjeté par Reed. Au cours de l’audience, à laquelle M. Reed a participé par voie télématique et à laquelle a également assisté l’ambassadeur des États-Unis en Russie, John Sullivan, l’ex-marine a déclaré qu’il ne faisait « confiance à aucun » tribunal et qu’il avait des « raisons très personnelles » pour cela, selon l’agence de presse russe Interfax.

Le tribunal a finalement décidé de rejeter l’appel de Reed et, à la demande de ce dernier, l’a renvoyé devant une juridiction inférieure afin qu’il puisse étudier plus avant les documents relatifs à son affaire. Lorsqu’il en aura pris connaissance, l’affaire reviendra devant la cour de cassation pour un nouvel examen du pourvoi.

Lire aussi:   Les garde-côtes américains localisent le corps d'un des 39 disparus dans un naufrage en Floride.

En revanche, Reed a refusé de verser volontairement des indemnités aux policiers reconnus comme victimes dans le cadre de son affaire, car il n’est pas d’accord avec le verdict.

Son avocat, Sergei Nikitenkov, a déclaré à la presse que sa position était fondée sur ses « principes ». L’ex-marine avait été condamné à payer 100 000 roubles (près de 2 000 euros) aux officiers qui l’avaient arrêté et avec lesquels il s’était battu après son arrestation.

Nikitenkov a déclaré que, selon ses informations, les autorités russes discutent de la possibilité d’un échange avec Reed contre un prisonnier russe aux États-Unis. « Le président russe Vladimir Poutine en a parlé ouvertement, cette question a été discutée (…) », a-t-il précisé.

Reed, un ancien Marine de 29 ans, a été condamné en juillet 2020 à neuf ans de prison par un tribunal de Moscou pour avoir agressé un policier russe. Sa famille a nié les accusations et les autorités américaines ont qualifié les preuves contre lui de peu convaincantes.

Lire aussi:   Le président lituanien prend ses distances avec le gouvernement dans la lutte avec la Chine pour Taiwan

Reed n’est pas seul. Paul Whelan, qui détient également des passeports canadien et britannique, a été arrêté en décembre 2018 dans un hôtel de Moscou par des agents du Service fédéral de sécurité. Selon les services de renseignement russes, il a été trouvé avec un dispositif de mémoire externe contenant des informations classifiées. Il a été condamné à la mi-2020 à 16 ans de prison pour un délit d’espionnage.

Le dernier cas en date est celui de la basketteuse professionnelle Brittney Griner, qui est détenue depuis la mi-février pour possession de drogue.

Article précédentLes mots doux de Reilly Opelka pour Isner après la victoire à Houston
Article suivantUn avion d’Air India à l’aéroport de Delhi entre en collision avec un tracteur de remorquage ; la DGAC ouvre une enquête