Accueil Dernières minutes Tesla est poursuivie par d’anciens employés à la suite d’un « licenciement collectif »...

Tesla est poursuivie par d’anciens employés à la suite d’un « licenciement collectif » sans préavis de suppression d’emplois.

0

D’anciens employés de Tesla Inc. ont intenté une action en justice contre l’entreprise américaine de voitures électriques, alléguant que sa décision de procéder à un « licenciement collectif » violait la loi fédérale, car l’entreprise n’avait pas prévenu à l’avance des suppressions d’emplois. L’action en justice a été déposée dimanche dernier au Texas par deux travailleurs qui affirment avoir été licenciés de l’usine gigafactory de Tesla à Sparks, dans le Nevada, en juin. Selon la plainte, plus de 500 employés ont été licenciés dans l’usine du Nevada. Les travailleurs allèguent que la société n’a pas respecté les lois fédérales sur les licenciements collectifs qui exigent une période de notification de 60 jours en vertu de la loi sur la notification de l’ajustement et du recyclage des travailleurs (Worker Adjustment and Retraining Notification Act).

Ils demandent le statut de recours collectif pour tous les anciens employés de Tesla à travers les États-Unis qui ont été licenciés en mai ou juin sans préavis.

Lire aussi:   Vous souffrez de brûlures de poitrine ? Ces remèdes maison peuvent vous aider

« Tesla a simplement informé les employés que leur licenciement prendrait effet immédiatement », indique la plainte.

Tesla, qui n’a pas fait de commentaires sur le nombre de licenciements, n’a pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires sur l’action en justice.

Musk, la personne la plus riche du monde, a déclaré au début du mois qu’il avait un « super mauvais pressentiment » concernant l’économie et que Tesla devait réduire son personnel d’environ 10 %, selon un courriel consulté par Reuters.

Plus de 20 personnes s’identifiant comme des employés de Tesla ont déclaré qu’elles avaient été licenciées, renvoyées ou que leur poste avait été supprimé ce mois-ci, selon des publications en ligne et des entretiens avec Reuters.

L’action intentée par John Lynch et Daxton Hartsfield, qui ont été licenciés respectivement le 10 et le 15 juin, vise à obtenir une rémunération et des avantages pour la période de notification de 60 jours.

« Il est assez choquant que Tesla ait violé de manière flagrante la législation fédérale du travail en licenciant autant de travailleurs sans leur donner le préavis requis », a déclaré à Reuters Shannon Liss-Riordan, une avocate représentant les travailleurs.

Lire aussi:   L'Italien Daniele Orsato arbitrera PSG-Real Madrid

Elle a déclaré que Tesla n’offrait à certains employés qu’une semaine d’indemnités de licenciement, ajoutant qu’elle préparait une motion d’urgence auprès d’un tribunal pour tenter d’empêcher Tesla d’obtenir des décharges de la part des employés en échange d’une seule semaine d’indemnités de licenciement.

La plainte a été déposée devant le tribunal de district des États-Unis, district ouest du Texas.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les nouvelles de dernière minute, regardez les meilleures vidéos et les résultats de l’examen du conseil d’administration du JAC du Kerala Plus Two (+2) ici.

Article précédentPaul McGinley, analyste à Sky Sports : Il y a tellement de scénarios qui peuvent se dérouler
Article suivantLe North Western Railway va ajouter des voitures supplémentaires à 4 paires de trains ; liste de contrôle