Accueil Dernières minutes Sport Taylor Townsend : C’est incroyable d’être de retour, je suis si heureux.

Taylor Townsend : C’est incroyable d’être de retour, je suis si heureux.

0

Un peu plus d’un an après avoir donné naissance à son fils Adyn Aubrey, l’Américaine Taylor Townsend est de retour en tournée avec un nouveau souffle. Après une semaine passée à briser des graines sur le court de double avec sa première partenaire Madison Keys, la talentueuse gauchère explique comment le fait de devenir mère a considérablement changé sa perspective.

« Bien sûr, j’ai définitivement un nouveau sens du pourquoi », a déclaré l’Américain dimanche à Paris. « Vous essayez de trouver ça au fil des années et ça se transforme. « Pour moi, mon « pourquoi » est totalement différent maintenant, et j’ai quelqu’un qui me regarde et je ne me soucie pas de savoir si je gagne un match de tennis, si je perds un match de tennis.

Il est heureux de me voir et de me parler et c’est toujours incroyable parce que ça me permet de garder le sens des proportions quand on peut être tellement pris dans ce monde, il est capable de vous tirer de là et de vous dire que ce n’est vraiment pas si grave. »

Ici à Paris, Townsend reste en contact avec son bébé via FaceTime. Elle a été agréablement surprise de découvrir que son partenaire et sa nounou excellaient en tant que baby-sitters à la maison.

« Il est avec son père et la nounou, et ils survivent », dit Townsend avec un sourire. « J’étais un peu nerveux : « Est-ce qu’ils vont se débrouiller sans moi ? » – et il s’avère qu’ils sont tout aussi bien sans moi qu’avec moi. »

Un partenariat qui dure depuis des années Townsend et Keys, de vieux amis jouant ensemble pour la première fois, ont immédiatement créé une chimie sur le court. Le tandem non tête de série a éliminé les têtes de série n° 1.

Lire aussi:   LPGA Tour, des chiots de chiens pour les reines

Townsend est ravie de participer à la course au titre après avoir perdu au premier tour en simple contre la Française Caroline Garcia. « C’est incroyable d’être de retour, je suis tellement content d’avoir pu faire tourner mon tournoi, surtout comment il a commencé avec les simples.

Je n’ai pas été très heureuse de la façon dont ça s’est passé ; je vis par procuration à travers les victoires de Madison », a-t-elle déclaré, en faisant référence au fait que Keys a atteint les huitièmes de finale en simple pour la quatrième fois de sa carrière.

Keys, qui s’est inclinée face à Veronika Kudermetova en simple lundi à Paris, a déclaré avoir réalisé pour la première fois qu’elle était bien assortie à Townsend sur le court de double lors d’un événement du World Team Tennis en 2019.

Nous jouions vraiment bien et James Blake était notre capitaine et il nous regardait en disant :  » Pourquoi ne jouez-vous pas ensemble ? « , a déclaré Keys. « Et j’étais comme, ‘Je n’ai aucune idée’. »

Townsend, à la recherche d’une partenaire solide pour son premier tournoi du Grand Chelem en tant que mère, a contacté Keys quelques semaines avant le tournoi afin de solidifier le partenariat. De grands amis, un grand tennis Lorsqu’ils arrivent sur le terrain, Keys est heureux de passer les rênes de la direction à Townsend.

« Je dirais que je fais simplement ce que Taylor me dit », dit-il avec un sourire en coin. « Je pense que c’est une stratégie gagnante, demander à Taylor ce qu’il doit faire. » Townsend n’avait encore jamais dépassé les demi-finales d’un Grand Chelem ; Keys participe à son premier quart de finale en double.

Lire aussi:   Koen Kouwenaar a remporté le Molinetto Alps Open

Tous deux espèrent que leurs bonnes vibrations se traduiront par de nouvelles victoires à Paris. « Je pense que nous avons une très bonne communication et je pense que cela rend les choses amusantes », a déclaré Townsend. « C’est presque comme un puzzle parce que nous n’avons pas joué l’un contre l’autre, c’est le troisième ou le quatrième match, donc nous travaillons les choses.

Comme nous jouons contre d’autres adversaires et que nous devons déterminer ce que nous devons faire pour ajuster nos jeux contre eux, c’est comme une expérience d’apprentissage pour nous deux, pendant le match. » Mme Townsend a souvent joué avec les vedettes du double Asia Muhammad et Jessica Pegula ; elle est maintenant heureuse d’avoir un autre partenaire de référence.

« Nous avons une excellente relation, nous nous connaissons depuis des années et des années, donc je me sens très à l’aise avec Madi pour pouvoir communiquer », a déclaré Townsend. « C’est quelqu’un qui a cet œil et qui est dans le jeu depuis si longtemps, elle est prête à avoir ces conversations pendant que vous jouez, et être capable de faire ces ajustements est vraiment important.

« Je suis à l’aise pour le faire et elle est avec moi aussi. » Parmi les Américaines et les demi-finales, on retrouve le duo non tête de série Marta Kostyuk et Elena-Gabriela Ruse.

Article précédentComment la défaite de Medvedev à Roland Garros change la bataille pour la place de numéro 1.
Article suivantEdoardo Molinari : « Ryder, audience décisive »