Accueil Dernières minutes Sport Taylor Fritz après avoir passé le Covid : Je me sens mieux...

Taylor Fritz après avoir passé le Covid : Je me sens mieux que je ne le pensais.

0

Taylor Fritz ne pensait pas pouvoir concourir à Tokyo après avoir été contrôlé positif au COVID-19 en Corée du Sud. Mais après une semaine de quarantaine complète, l’Américain a terminé mercredi par une victoire éclatante pour la première fois de sa carrière au Rakuten Japan Open Tennis Championships.

La troisième tête de série a été contrainte de se retirer avant le tournoi de Séoul la semaine dernière, mais elle a été autorisée à prendre le vol de deux heures pour Tokyo juste à temps le matin de son match du premier tour contre James Duckworth.

Fritz a profité de l’occasion pour s’imposer 6-2, 6-7(2), 6-1 et accéder au deuxième tour pour la première fois en quatre tentatives à l’ATP 500. « [Me siento] mieux que je ne le pensais », a déclaré Fritz lors de sa conférence de presse d’après-match.

« L’Américain était trop malade pour faire de l’exercice dans sa chambre pendant la majeure partie de sa période de quarantaine, mais il a commencé à s’entraîner ces trois derniers jours.

Il a néanmoins gardé un état d’esprit positif en entrant au Japon, où il a une chance de faire mieux que sa 10e place au Pepperstone ATP Live Race To Turin. « Je me sentais, pour une raison quelconque, confiant dans le fait que j’allais être capable de sortir du lockout et de bien frapper la balle », a déclaré Fritz, qui cherche à faire ses débuts aux Nitto ATP Finals.

Lire aussi:   Stefanos Tsitsipas révèle l'état actuel de son coude avant 2022

« J’étais plus inquiet pour le cardio et mon conditionnement après avoir été très malade et ne pas avoir pu faire quoi que ce soit. Heureusement, le court était très rapide et nous ne jouions pas de longs points, donc physiquement j’étais bien. »

Fritz a dominé le premier set et a eu deux balles de break au début du second, mais il a dû se reprendre pour forcer un tie-break, dans lequel il a eu du mal à contrôler son jeu. Duckworth a entamé le set décisif en pleine confiance et s’est créé une ouverture à 15/40 sur le retour, mais l’Américain a effacé cette opportunité et a utilisé le break pour lancer une série de cinq victoires et sceller le match.

« Un peu effrayant dans le troisième, quelques balles de break. Mais à part ça, j’ai bien joué », a déclaré Fritz, qui a tiré 24 aces pour gagner 88 % (50/57) de ses points de premier service.

« Ma mentalité n’a jamais été qu’il me battait ou qu’il allait monter. J’ai laissé passer des occasions que je n’aurais pas dû saisir dans le deuxième set. J’ai joué un très mauvais jeu avec mon service. Je jouais définitivement mieux, je jouais quelques bons points, mais je me suis dit dans le troisième que je devais continuer à faire ce que je faisais.

Lire aussi:   Caroline Garcia : Dayana Yastremska est une combattante extraordinaire

« J’ai senti que toutes les opportunités étaient là dans le deuxième set ; j’ai senti que j’étais meilleur. Je n’ai tout simplement pas converti, puis je l’ai laissé convertir sur mon service et je n’ai pas joué le meilleur tie-break. »

Notant sa position dans la course de Turin, l’Américain a déclaré qu’il aurait été dévasté de manquer Séoul et Tokyo avec COVID. Après la victoire, il était reconnaissant de pouvoir encore participer à ce qu’il appelle l’un de ses tournois préférés.

Fritz affrontera le perdant japonais Hiroki Moriya au deuxième tour. Le choc est prévu jeudi soir au Colosseum d’Ariake. « Ce sera amusant », a-t-il déclaré à propos de l’affrontement contre le favori local, l’un des deux Japonais présents au deuxième tour avec Rio Noguchi.

« Il va falloir que je joue bien », a-t-il poursuivi. « Il est évident que je ressens encore les effets de tout ce que j’ai vécu, donc je dois juste prendre un match à la fois, aller sur le terrain et être compétitif. Je suis excité de jouer le soir devant le public de la maison. »

Article précédentHolger Rune répond à un fan qui le traite de « Holger Rude » et d' »athlète stupide ».
Article suivantThanasi Kokkinakis et Nick Kyrgios balaient l’ouverture du double à Tokyo