Accueil Sport Golf Sungjae Im, premier leader au Augusta National

Sungjae Im, premier leader au Augusta National

0

Tiger Woods est de retour et c’est du sérieux aux États-Unis. Le champion californien, 508 jours après la dernière fois (c’était le 15 novembre 2020), revient au Masters (Majeur remporté par lui à cinq reprises, le premier en 1997, le dernier en 2019) et reprend la scène.

Acclamé par les « mécènes » qui se pressent au Augusta National Golf Club (par 72), le Californien a terminé le premier tour de la compétition à la dixième place avec un score de 71 (-1), et se trouve désormais à quatre coups du sommet occupé.

par Sungjae Im.

Sungjae Im, Maîtres

Le Sud-Coréen Im, finaliste de ce tournoi en 2020, est en tête du classement avec 67 (-5) et est suivi de près par l’Australien Cameron Smith (numéro 6 mondial), deuxième avec 68 (-4).

Alors qu’en troisième position (69, -3) se trouvent les Américains Scottie Scheffler (leader du classement mondial, de retour de trois victoires dans les cinq dernières courses) et Dustin Johnson (qui en 2020 a dominé la scène en établissant le score le plus bas de l’histoire de ‘ l’événement), le Chilien Joaquin Niemann (qui n’a pas ressenti la pression de jouer aux côtés de Woods) et l’Anglais Danny Willett (champion des Masters en 2016).

Lire aussi:   Rory McIlroy aux joueurs de LIV Golf : N'essayez pas de revenir et de jouer ici à nouveau.

En Géorgie, un début de match à oublier pour les deux Azzurri. Guido Migliozzi (débutant) est à 60 / o avec 75 (+3), tandis que Francesco Molinari est à 82 / o avec 78 (+6). Le pilote de Vicenza a marqué trois birdies dans les neuf premiers (aux trous 2, 3 et 6), avec un bogey et un double bogey (au 7, par 4).

Alors que dans la deuxième partie de la course, il a trébuché sur trois autres bogeys qui lui ont fait perdre du terrain et de la confiance. Deux birdies, six bogeys et un double bogey (au 18) pour Chicco Molinari, jamais dans le coup, qui ici, en 2019, a touché le chef-d’œuvre (après avoir été longtemps en tête) et a ensuite terminé à la cinquième place.

En revanche, le Japonais Hideki Matsuyama, champion en titre, est à 19 / o avec 72 (par). Aux Etats-Unis, tous les projecteurs sont braqués sur Woods qui, 14 mois après son grave accident de voiture à Los Angeles, a été accueilli comme un roi par les « patrons » d’Augusta National.

Lire aussi:   Super League, 2 nouveaux dirigeants sont des femmes

Star absolue, il n’a pas déçu les attentes en réalisant trois birdies (dont un au 16, accompagné d’une exaltation qui a fait bondir le public), pour deux bogeys. Fait amusant : en 2019, lorsqu’il a porté la « veste verte » pour la cinquième fois, Woods a conclu le premier tour à la onzième place.

Et maintenant le deuxième tour, avec Tiger (qui partira à 19:41 heure italienne) qui veut rester au contact des meilleurs, pour ensuite essayer de finir en beauté.

Article précédentSéville reprend la deuxième place après une victoire à l’arraché sur Grenade
Article suivantLe Real Madrid veut transporter son euphorie en Liga