Accueil Dernières minutes L'International Stoltenberg rencontre le Premier ministre finlandais pour répondre aux préoccupations de la...

Stoltenberg rencontre le Premier ministre finlandais pour répondre aux préoccupations de la Turquie

0

Paris, le 4 juin (Cinktank.com) –

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a rencontré vendredi à Washington le premier ministre finlandais, Sanna Marin, pour répondre aux préoccupations de la Turquie concernant l’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’Alliance atlantique.

M. Stoltenberg a souligné que la Finlande est un partenaire proche de l’OTAN et a détaillé qu’il avait fait des progrès avec Marin sur la demande d’adhésion à l’OTAN de la Finlande et de la Suède.

« C’était formidable de rencontrer le Premier ministre de notre proche partenaire, la Finlande, à Washington. Nous avons discuté de la nécessité de répondre aux préoccupations de la Turquie et de faire avancer la demande d’adhésion à l’OTAN de la Finlande et de la Suède », a-t-il déclaré dans un message sur son compte Twitter.

M. Stoltenberg s’est également entretenu avec le président turc Recep Tayyip Erdogan, l’exhortant à « faire pression en faveur d’un accord sur la sécurité alimentaire », compte tenu notamment du risque que représente la situation pour les exportations de céréales.

« Nous avons discuté de l’adhésion de la Finlande et de la Suède à l’OTAN et sommes convenus de poursuivre le dialogue », a détaillé le secrétaire général de l’OTAN dans un autre message sur Twitter.

Lire aussi:   La coalition dirigée par l'Arabie saoudite frappe les hangars des insurgés yéménites dans la capitale du pays.

Le chef d’état-major des États-Unis se rend en Finlande et en Suède pour soutenir leur demande d’adhésion à l’OTAN.

Mercredi, M. Stoltenberg a annoncé qu’il réunirait des hauts fonctionnaires suédois, finlandais et turcs au siège de l’alliance à Bruxelles afin de débloquer l’adhésion des deux pays scandinaves, à laquelle Ankara oppose son veto en invoquant des problèmes de sécurité liés aux liens avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

L’ancien premier ministre norvégien a ensuite confirmé qu’une réunion serait convoquée « dans les prochains jours » pour s’assurer que l’organisation militaire « progresse » sur l’adhésion de Stockholm et d’Helsinki, qui requiert l’unanimité des 30 alliés.

M. Stoltenberg a indiqué qu’il espérait progresser avant le sommet des dirigeants de l’OTAN qui se tiendra à Madrid fin juin, mais il a évité de détailler ce que les pays nordiques doivent faire pour surmonter le veto turc.

Article précédentHenman et Corretja sur la poignée de main entre Holger Rune et Casper Ruud
Article suivantEmma Raducanu : Je préférais regarder les courses et les moteurs que danser ou me peindre les ongles.