Accueil Sport Golf Si Woo Kim pour le premier back to back depuis 1976

Si Woo Kim pour le premier back to back depuis 1976

0

Francesco Molinari fait un retour en force qui, de jeudi à dimanche (20-23 janvier), sera parmi les protagonistes de « The American Express », le tournoi du PGA Tour. À La Quinta (Californie), comme cela s’est produit en 2020 et en 2021, le Turinois ouvrira la nouvelle saison de « The American Express » qui verra également le numéro 1 mondial, Jon Rahm, dans la course.

Si Woo Kim, L’American Express

L’Espagnol, qui a remporté cette épreuve en 2018, devra défendre son leadership face à Collin Morikawa qui, chez les Arabes Unis, sera le grand joueur le plus attendu du Abu Dhabi HSBC Championship, un tournoi du DP World Tour.

L’American Express, au contraire de ce qui s’est passé (à cause de Covid) en 2021 (quand Molinari était classé huitième), revient au jeu avec la formule pro-am (un professionnel et un amateur). Il y aura trois parcours de compétition, le Stadium Course, le La Quinta Country Club et le Nicklaus Tournament Course, avec le cut qui arrivera après 54 trous (sur un total de 72).

Une cagnotte de 7 600 000 $ sera à gagner. Le titre sera défendu par le Sud-Coréen Si Woo Kim qui rêve de devenir le premier golfeur, depuis 1976 (Johnny Miller), à réaliser un doublé consécutif.

Lire aussi:   Kramer Hickok : "SuperLeague, 17 grands noms"

Dans le peloton, on attend également Patrick Cantlay. Re, en 2021, de la FedEx Cup, avec Rahm sera le seul joueur du Top 10 mondial sur le terrain. Parmi les stars, il y a aussi Phil Mickelson, un vétéran de cet événement qu’il a gagné en 2002 et 2004.

Dans la liste des anciens vainqueurs, on trouve, entre autres, Patrick Reed (sa compétition en 2014) et Andrew Landry (2020). Ayant surmonté les problèmes de dos, Chicco Molinari en 2022 poursuit la rédemption après des années de difficultés.

Sa dernière victoire remonte à mars 2019 (Arnold Palmer Invitational, PGA Tour). Une nouvelle carrière de coach mental, aux côtés de certains des meilleurs golfeurs du monde pour les entraîner vers le succès et les soutenir dans les moments difficiles.

C’est ce que semble avoir entrepris Michael Phelps, l’athlète le plus décoré de l’histoire des Jeux olympiques (également au nom de l’amitié). Grand amateur de golf, beaucoup le définissent aujourd’hui comme « l’arme secrète » de totems verts tels que Jon Rahm, numéro un mondial, et Jordan Spieth, le Texan qui, après une longue période de crise, revient en 2021 pour étonner.

Lire aussi:   Illya Marchenko partage un message puissant après l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

« C’est un bon gars, il a traversé beaucoup d’épreuves en tant que sportif et c’est le plus grand olympien de tous les temps avec beaucoup de tours dans sa manche. Je ne vais pas révéler ce que je lui ai demandé mais je peux dire qu’il m’a beaucoup aidé dans la dernière période.

 » Telles sont les révélations de l’Espagnol Rahm. Pour le nageur légendaire, surnommé  » le requin de Baltimore « , des mots importants sont également venus de Spieth, aujourd’hui 12 / o au classement mondial. « L’aspect mental est quelque chose sur lequel j’ai beaucoup travaillé avec lui ces derniers temps.

Je suis vraiment chanceux de l’avoir à mes côtés. En plus, c’est un grand amoureux du golf et l’avoir maintenant de plus en plus dans notre monde est une valeur ajoutée. » C’est l’avis de Spieth qui a disputé hier, aux côtés de Phelps, le Pro-Am du BMW Championship, deuxième épreuve des Play-Offs du Pga Tour qui débute aujourd’hui à Owing Mills (USA), dans le Maryland.

Article précédentAl-Qaida confirme la mort d’un membre important de sa branche yéménite proche de Ben Laden dans un bombardement américain.
Article suivantLa Copa del Rey cherche ses duels de quarts de finale