Accueil Dernières minutes Séville se rapproche du Real Madrid et Villarreal prolonge sa série de...

Séville se rapproche du Real Madrid et Villarreal prolonge sa série de succès

0

MADRID, 3 janv. (Cinktank.com) –

Le Séville n’a pas gaspillé le faux pas du Real Madrid à Getafe et s’est rapproché à cinq points du leader avec un match en moins après une victoire difficile 1-0 à Cadix, Villarreal a prolongé sa bonne série face à une équipe de Levante atone (5-0) et s’est rapproché de la zone européenne, que l’Athletic Club entrevoit également grâce à la victoire inspirée d’Oihan Sancet (3-1) à El Sadar, lors des matchs de clôture de la 19e journée de LaLiga Santander 2021-2022, lundi.

Au Nuevo Mirandilla, Séville n’a pas failli malgré ses nombreuses absences qui l’ont fait jouer avec une défense inhabituelle et avec le jeune Iván Romero comme ‘9’, mais sa plus grande ambition a suffi face à un Cadix qui n’a pressé que dans le dernier quart d’heure, insuffisant pour obtenir les points nécessaires pour sortir de la relégation.

Ils ont dominé jusqu’à ce que leur énergie les abandonne dans les derniers instants du match, mais ils ont eu du mal à trouver le chemin du but de Ledesma face à une défense de Cadista prête à neutraliser leur attaque comme elle l’avait fait contre le Real Madrid lors du match précédent.

Bien qu’ils aient presque toujours le ballon, les joueurs de Julen Lopetegui n’ont eu qu’une seule occasion, une frappe qui est passée juste à côté du poteau de Joan Jordán. Les locaux n’ont pas non plus été menaçants pour Bono, mais Álvaro Negredo s’est fait peur en tirant au ras du poteau.

En seconde période, le scénario n’a pas changé, Séville continuant à être la seule équipe à regarder le but adverse. Même le départ de Fernando sur blessure ne les a pas perturbés et ils ont finalement trouvé leur récompense avec le but de Lucas Ocampos. Rakitic trouvait l’Argentin libre et son tir puissant au premier poteau ne pouvait être arrêté par Ledesma.

Lire aussi:   La boutique Metaverse de H&M : voici la réalité du problème, lisez la suite !

L’équipe de Séville n’a pas reculé avec l’avance, mais elle n’a pas non plus eu trop d’occasions de marquer et cela a donné un peu de vie à une équipe de Cadix qui s’est finalement réveillée dans le dernier quart d’heure. Pacha’ Espino a testé Bono de loin et Andono a placé une tête trop large dans les meilleurs signes avant-coureurs pour les visiteurs, qui n’ont pas profité de leurs espaces pour connaître une fin de match moins difficile, mais qui clôturent la première mi-temps en tant que prétendants au titre et bien ancrés dans la zone de la Ligue des champions.

VILLARREAL, AUCUNE PITIÉ POUR LA DERNIÈRE ÉQUIPE

Villarreal, quant à lui, poursuit son ascension vers les places européennes après avoir confirmé sa bonne forme en écrasant 5-0 au stade de La Ceramica la lanterne rouge Levante, qui a fait piètre figure et dont les espoirs de salut commencent à s’assombrir.

L’équipe d’Unai Emery est désormais huitième, à deux points du Rayo Vallecano, sixième, après sa quatrième victoire consécutive en championnat et sa sixième toutes compétitions confondues. Le « sous-marin jaune » est en pleine forme et a marqué 15 buts au cours de son parcours national.

Cette fois, ils ont profité d’une faible équipe de Levante, qui n’a pas été en mesure d’opposer une grande résistance. Boulaye Dia a ouvert le score à la huitième minute d’une tête sur un centre de Chukwueze et peu après, Pau Torres a marqué de la tête sur un centre d’Iborra. Avant la pause, Gerard Moreno a failli mettre fin au match avec un score de 3-0 contre une équipe de bas de tableau qui n’a eu qu’un tir de Jorge Frutos, bien dévié par Rulli.

Après la pause, le scénario n’a pas changé et les « Granotas » n’ont pas réussi à entrer dans le jeu, tandis que Villarreal n’a pas lâché prise. Aitor Fernández, de retour dans les buts, centrait deux fois devant Trigueros, mais à la troisième occasion, l’homme de La Mancha portait le score à 4-0. Une bonne action de Yéremi Pino a été finalisée par Gerard Moreno pour son troisième doublé d’affilée, scellant ainsi la victoire.

Lire aussi:   Le Barça entre dans le Sadar sans but pour le tester

Enfin, à El Sadar, l’Athletic Club a mis fin à sa mauvaise passe à l’extérieur en s’imposant 1-3 face à Osasuna, qui n’a pu mettre fin à sa mauvaise passe et commence à se rapprocher dangereusement de la zone de relégation.

Oihan Sancet, auteur des trois buts de la Biscaye, a formé un duo de choc avec Berenguer, lui aussi auteur d’un grand match face à une équipe du « rojillo » qui n’a plus gagné depuis dix matches et se trouve désormais à six points de la zone de relégation.

Dans un duel également marqué par l’absence sur le banc de Jagoba Arrasate et Marcelino, remplacés par Bittor Alkiza et Rubén Uría, c’est Osasuna qui a ouvert le score par Kike García, peu après que Sancet ait échoué dans son face-à-face avec Sergio Herrera.

Mais l’Athletic a rebondi après ce but et a réussi à renverser rapidement le score en deux transitions rapides qui ont culminé avec Sancet qui a marqué ses deux premiers buts pour donner l’avantage aux « Lions » à la pause. Après la pause, les locaux n’ont pas su réagir et Berenguer a trouvé le buteur des visiteurs pour son triplé.

Chimy’ Ávila, avant d’être expulsé de deux cartons jaunes en l’espace de quelques minutes, a failli ajouter au suspense d’une frappe puissante sur la barre transversale, mais les Basques ont tenu bon pour obtenir leur première victoire à l’extérieur depuis le 28 août à Balaídos et rester dans le  » train européen « .

Article précédentL’usine de fabrication d’iPhone en Inde ne rouvrira probablement pas avant le 7 janvier
Article suivantCette start-up automobile a ouvert un magasin de réalité virtuelle à Haryana.