Accueil Dernières minutes Séville et le Barça « perdent » avec un match nul

Séville et le Barça « perdent » avec un match nul

0

Séville et le Barça « perdent » avec un match nul

Les blaugranas soumettent une équipe de Séville inférieure sans récompense.

BARCELONE, 21 déc. (Cinktank.com) –

Le Sevilla FC et le FC Barcelona ont fait match nul 1-1 au Ramón Sánchez-Pizjuán mardi, dans un match reporté pour la quatrième journée de LaLiga Santander, dans un partage des points qui ne permet à aucune des deux équipes d’atteindre pleinement son objectif, surtout le Barça, qui a soumis Séville sur son propre terrain sans récompense.

Sous une pluie constante à Nervión, Séville n’a pu briller que dans quelques minutes de la première mi-temps qui ont été un « spa » qui s’est terminé dès que le Barça, comme dans la plupart du match, a attaché le ballon et l’a enfermé dans sa zone, défendant avec tout à Bono.

Séville n’a eu que deux tirs au but, et les deux ont été marqués, bien que le premier ait été refusé pour hors-jeu. Mais le but valable de Papu Gomez, dans cette seule action claire pour l’équipe de Julen Lopetegui, leur a donné un point insuffisant dans leur lutte pour la tête mais un bon goût dans la bouche à la fin.

Séville, qui compte désormais cinq points de retard sur le leader, le Real Madrid, jouait avec un homme en moins depuis la 64e minute, lorsque les fils de Jules Koundé se sont croisés et, après un accrochage avec Jordi Alba, il a frappé le ballon sur l’homme de l’Hospitalet. Séville a tenu bon, cherchant une contre-attaque qui ne venait pas, mais a fini par demander l’heure de jeu.

Le Barça, qui continue de manquer la cible et de donner des points à cause de son manque de buts, a bien joué. Très bien, parfois. Mais ils continuaient à être faciles en défense, comme sur ce corner où Papu Gomez s’échappait d’Abde et finissait un centre à ras de terre de l’ex-Blaugrana Ivan Rakitic – il a été remplacé avec malaise – démarqué et sans opposition.

Lire aussi:   Manchester City veut renforcer son avance face à un Tottenham en difficulté

Juste avant la mi-temps, Ronald Araujo a égalisé d’une tête puissante et imparable, également sur corner. Plus tôt, les ailiers Ousmane Dembélé et Abde ont eu des occasions de marquer, mais il a fallu l’omniprésent défenseur central uruguayen pour égaliser l’ouverture du score de Papu.

Avec ce tirage, le Barça n’entre pas dans les places de la compétition européenne et encore moins dans la quatrième place qu’il visait. Mais Séville, même s’il a fini par considérer le match nul comme acquis après l’expulsion de Koundé, ne pouvait pas non plus revenir à trois points du leader.

Un partage des points qui, oui, leur permet d’avancer sur la route habillée en « hormiguita », mais qui ne laisse aucune équipe complètement heureuse. Le Barça, qui en fin de match a eu plusieurs occasions de l’emporter, mais toutes ont été contrecarrées par Bono, qui a été le meilleur joueur de Séville dans les dernières minutes, sauvant le but de Jordi Alba sur la dernière action du match, lorsqu’il a repris de la tête un rebond sur un corner.

Le Barça a eu le ballon, il l’a fait circuler avec des critères par moments, il a eu plus d’occasions et surtout plus de tirs au but, dont un tir sur le poteau d’Ousmane Dembélé, qui est allé de mieux en mieux, même s’il est encore loin de son meilleur niveau. Mais « la balle n’est pas entrée », comme certains le diraient, et ce point est pour le moins aigre-doux. Il serait le meilleur accompagnement d’un plat d’origine asiatique.

Lire aussi:   Dembélé et Jutglá sortent le Barça du pétrin

Et malgré l’entrée en jeu de Luuk de Jong en fin de match – de retour au Pizjuán, maintenant en tant que blaugrana – et l’acceptation de s’éloigner de ses origines et de cet  » ADN du Barça  » que Xavi Hernández recherche tant, le Barça n’a pas pu gagner pour se qualifier en Ligue des Champions avant de clore cette 2021 qui n’a pas été bonne du tout.

Tout le contraire pour Séville qui, sans coup férir cette fois-ci malgré une bonne défense, n’est plus à portée de main du leader mais avec le sentiment de pouvoir continuer ce combat en 2022 dès qu’il se remettra de ses blessures et ne sera pas subjugué par un adversaire qui, comme le Barça ce soir, a semblé par moments vouloir ressembler à celui qui dormait régulièrement dans le haut du tableau.

FICHE TECHNIQUE.

–RÉSULTAT : SEVILLA FC, 1 – FC BARCELONA, 1 (1-1, à la mi-temps).

–ÉQUIPES.

SEVILLE FC : Bono ; Koundé, Fernando, Diego Carlos, Rekik ; Jordán, Delaney (Augustinsson, min.86), Rakitic (Gudelj, min.70) ; Ocampos (Scotta, min.92), Rafa Mir (En-Nesyri, min.70) et Papu Gómez (Juanlu, min.86).

FC BARCELONE : Ter Stegen ; Araujo, Piqué, Eric García (Lenglet, min.72), Jordi Alba ; Busquets, F. De Jong (L. De Jong, min.85), Gavi ; Dembélé, Jutglà (Nico, min.72) et Abde.

–GOALS.

1-0. Min.32, Papu Gómez.

1-1. Min.45, Araujo.

–REFEREE : Del Cerro Grande (C. Madrileño). Cartons jaunes pour Delaney (min.35), Juanlu (min.87) pour Séville et Busquets (min.11), Abde (min.73), Gavi (min.77) pour le FC Barcelona. Koundé (min.64) est expulsé pour Séville pour un carton rouge direct.

-STADIUM : Ramón Sánchez-Pizjuán.

Article précédentVirginia Elena Carta est en tournée européenne
Article suivantL’Angleterre réduit la quarantaine pour les patients COVID-19 avec des tests négatifs de dix à sept jours