Accueil Dernières minutes Séville échoue à Vallecas et Madrid a la Liga entre ses mains

Séville échoue à Vallecas et Madrid a la Liga entre ses mains

0

La Real Betis et la Real Sociedad gagnent dans la zone de la Ligue des Champions

MADRID, 13 Mar. (Cinktank.com) –

Séville a été tenu en échec 1-1 à l’extérieur par le Rayo Vallecano dimanche lors de la 28e journée de la LaLiga Santander, ce qui donne au Real Madrid une voie claire vers le titre, tandis que la Real Betis et la Real Sociedad ont battu l’Athletic Club 1-0 et le Deportivo Alaves 1-0.

L’équipe de Julen Lopetegui a concédé son cinquième match nul consécutif à l’extérieur contre une équipe de Rayo qui, après six défaites, a combiné avec Vallecas pour retrouver le chemin de la victoire. Les Andalous comptent désormais 56 points, contre 63 pour les Blancos, qui jouent à Majorque lundi. Les Andalous sont également dans le peloton de tête, avec cinq points de retard sur l’Atlético.

Séville est parti en colère contre la VAR pour un but refusé à Rafa Mir en première mi-temps et un penalty qu’ils ont revu pour changer la décision de l’arbitre. Lopetegui a mis tout ce qu’il avait dans le jeu, mais il n’a pas réussi à briser une équipe du Rayo qui s’est battue davantage en première mi-temps, en exerçant un pressing élevé. A la reprise, Bebé a porté le score à 1-0 et Delaney a égalisé.

Lire aussi:   Le ministre des technologies de l'information, M. Vaishnaw, s'attend à de nouvelles offres pour les usines de fabrication de puces, mais l'accent est actuellement mis sur l'exécution du programme "Semiconductor India".

À une demi-heure de la fin, Séville ne parvenait pas à concrétiser ses occasions, même s’il bénéficiait d’un penalty à dix minutes de la fin. Martínez Munuera a changé d’avis à la grande frustration des visiteurs, qui se plaignaient également de la pelouse.

De son côté, le Real Betis s’est relevé de sa mauvaise passe grâce au but solitaire de Borja Iglesias. L’équipe de Manuel Pellegrini, qui sortait de deux défaites en championnat, s’est remise sur les rails pour défier l’Atlético de Madrid et le Barça pour la place en Ligue des champions (49). Cinq matchs sans victoire ont pris fin avec ce coup de tête de « Panda ».

L’Athletic a vendu sa peau au prix fort, mais dès le début, il a été subjugué par une équipe du Betis intense et désireuse de renverser la vapeur. L’équipe de Pellegrini a trouvé le chemin des filets après 20 minutes et a dominé jusqu’à la seconde période où Iñaki Williams a fait des dégâts avec ses courses. La fin du match a été tendue et tendue, avec l’expulsion de Fekir pour avoir donné un coup de pied à Muniain.

Lire aussi:   L'ancien vice-président de Xiaomi, Hugo Barra, est désormais PDG de Detect et lance un kit de test COVID-19 à domicile.

Pendant ce temps, la Real Sociedad a pris trois points sur trois pour rester en course pour la quatrième place, avec 47 points. L’équipe « txuri-urdin » était meilleure qu’Alavés, qui s’est réveillé tardivement, avec une victoire en 16 matches, mais à trois points de la sécurité. Isak, un couple, et Merino, ont eu les occasions en première mi-temps.

L’équipe d’Imanol Alguacil a ajouté Portu à son compteur après la pause, mais Alavés est passé à la vitesse supérieure. Les hommes de José Luis Mendilibar animaient le jeu en se portant également vers l’avant, mais Zubimendi marquait le 1-0, que le Real méritait en raison de sa persistance. En désespoir de cause, Alavés s’est lâché et a affronté Remiro, mais Joselu et Manu Vallejo ont pu sauver quelque chose à la Reale Arena.

Article précédentPremier vol direct entre le Maroc et Israël
Article suivantL’ancien président américain Barack Obama testé positif au coronavirus