Accueil Dernières minutes Séville cherche à se remettre sur les rails contre Grenade en difficulté

Séville cherche à se remettre sur les rails contre Grenade en difficulté

0

MADRID, 7 avr. (Cinktank.com) –

Séville accueille Grenade ce vendredi (21h00) dans le match correspondant à la 31e journée de LaLiga Santander, un duel dans lequel le club de Nervión cherchera à retrouver le rythme perdu ces dernières semaines pour continuer à lutter pour les premières places, tandis que le club de Nazarí est toujours en pleine lutte pour le salut et a besoin de points pour s’éloigner des zones dangereuses.

L’équipe de Julen Lopetegui aurait pu manquer le titre après trois matchs nuls contre Alavés (0-0), Rayo Vallecano (1-1) et Real Sociedad (0-0). Un ralentissement accentué par la défaite au Camp Nou (1-0), qui a permis au FC Barcelone – avec un match en retard – de se hisser à la deuxième place avec 57 points, soit autant que le FC Séville, qui est désormais quatrième au classement.

Cette dernière défaite a mis fin à la série d’invincibilité de 15 matches (7 victoires et 8 nuls) de l’équipe andalouse. Un nouveau faux pas, après quatre matches sans victoire, permettrait au Betis, cinquième avec 53 points, de se rapprocher et de devenir une menace pour les places en « Ligue des champions ».

Et l’entraîneur d’Asteasu a clairement indiqué à l’approche du match que le « titre » pour Séville sera de confirmer sa présence dans la prochaine édition de la Ligue des champions, peut-être conscient qu’il sera très compliqué pour le club andalou d’atteindre les tours finaux en luttant pour le championnat. « Notre objectif est invariable : obtenir une place en Ligue des champions. Les prix et les positions sont obtenus le jour du match 38 », a-t-il déclaré.

Lourdement lesté par les blessures, Séville est en perte de vitesse et de dynamisme dans son jeu. L’un des ingrédients de son rétablissement pour la dernière ligne droite de la saison sera donc de retrouver la rébellion et l’audace qui ont caractérisé la meilleure version de l’équipe de Nervion cette saison.

Lire aussi:   Obtenez une peau saine en incluant ces 8 aliments dans votre régime alimentaire

L’équipe de Lopetegui espère poursuivre sur sa lancée au Ramón Sánchez-Pizjuán, une forteresse où elle n’a toujours pas perdu en Liga cette saison, avec 10 victoires et quatre nuls. Séville a également remporté les trois derniers matchs à domicile contre Grenade. Trois points en jeu qui sont essentiels pour arriver avec confiance et sans se laisser distancer lors du prochain match de la 32e journée contre le Real Madrid.

Cependant, le plus grand casse-tête de l’entraîneur basque est la composition de l’équipe. Jusqu’à sept absents manqueront à l’appel pour le match contre Grenade. Acuña, Rekik, Delaney, Óliver Torres, Fernando et Suso, blessés, et Montiel, suspendu. Ainsi, le onze de départ comptera Navas et Augustinsson, troisième option au poste de latéral gauche, sur les ailes ; Gudelj, Rakitic et Jordan au milieu de terrain, avec le retour de Tecatito et En-Nesyri, Martial et Rafa Mir en concurrence pour une place en attaque.

UNE GRANADA VIVANTE VEUT RESTER HORS DE DANGER

La situation est très différente à Grenade, dont l’objectif est de rester loin des places de relégation. Ils sont 16e avec 29 points, trois au-dessus de Majorque, qui est dans la zone de relégation. Mais l’équipe de Rubén Torrecilla s’est relevée lors des deux dernières journées, prenant quatre points sur six possibles, ce qui lui permet de prendre une bouffée d’air frais pour la dernière ligne droite.

Lire aussi:   Cadix et Grenade jouent dans l'ombre de la relégation au Nuevo Mirandilla

« Séville est un adversaire difficile, ils sont dans les places européennes, mais nous y allons avec la faim et l’envie, avec l’idée de continuer comme nous l’avons fait contre Alavés pour essayer de mettre nos adversaires mal à l’aise et aller chercher les trois points », a déclaré l’entraîneur de Grenade, qui a gagné 2-3 à Mendizorroza, brisant une série de dix matchs sans victoire, puis a fait match nul 2-2 contre le Rayo Vallecano.

Une victoire au Pizjuán signifierait donc la troisième victoire à l’extérieur de la saison, et la deuxième d’affilée pour la première fois depuis le début de la campagne. Torrecilla a écarté Neva et Rochina, tandis que Gonalons, Arias et Montoro, qui s’entraînent déjà avec le groupe, seront des doutes de dernière minute.

–PROGRAMME DE LA 31E JOURNÉE DE CHAMPIONNAT.

-Vendredi 8 avril.

Séville – Grenade. Ortiz Arias (C.Madrileño) 21.00.

-Samedi 9.

Cadix – Real Betis. Gil Manzano (C.Extremeño) 14.00.

Mallorca – Atlético Madrid. Martínez Munuera (Valencian C.Valencian) 16.15.

Villarreal – Athletic Club. Del Cerro Grande (C.Madrileño) 18.30.

Real Madrid – Getafe. Soto Grado (C.Riojano) 21.00.

-Dimanche 10.

Osasuna – Alavés. Muñiz Ruiz (C.Gallego) 14.00.

Espanyol – Celta. Alberola Rojas (C.C-manchego) 16.15.

Elche – Real Sociedad. Cuadra Fernández (C.Balear) 16.15.

Levante – FC Barcelona. Munuera Montero (C.Andaluz) 18.30.

-Lundi 11.

Rayo Vallecano – Valencia. De Burgos Bengoetxea (C.Vasco) 21.00.

Article précédentPorto Rico défend son « héritage hispanique » s’il devient le 51e État américain
Article suivantL’UEFA plafonne la masse salariale des clubs à 70 % de leurs revenus