Accueil Sport Golf Sergio García : « Je m’amuse sur le Vieux Terrain ».

Sergio García : « Je m’amuse sur le Vieux Terrain ».

0

Sergio García a joué son premier British Open en tant que jeune homme, en 1996, au Royal Lytham. Il avait remporté l’année précédente l’European amateur à El Prat et cette victoire lui donnait une place automatique pour l’édition de l’année suivante.

Il s’agira de son 25e The Open, et de son cinquième à Saint Andrews, un Grand Chelem qu’il a clairement frôlé à deux reprises (2007 et 2014) et où il a récolté dix top ten en 26 ans, en soulignant le playoff perdu à Carnoustie face à Padraig Harrington en 2007 et la deuxième place face à un Rory McIlroy intraitable au Royal Liverpool (Hoylake) en 2014.

Il joue une autre édition en tant qu’amateur, en 1998, au Royal Birkdale, après avoir remporté le British Amateur à Muirfield deux mois plus tôt. Il a fait ses débuts à Saint Andrews en 2000. « Au final, j’ai trouvé un moyen de m’amuser sur ce parcours, une pure histoire de golf.

Mais j’ai toujours dit que mes links préférés sont Carnoustie et Muirfiel », a-t-il déclaré ce mercredi après avoir joué un tour d’entraînement avec Adrian Arnaus et Patrick Reed.

Lire aussi:   Phil Mickelson, une histoire drôle avec Tiger Woods

Sergio García, déclarations

« C’est une semaine spéciale, je me sens assez bien, même si c’est plus tard, quand le tournoi commence, qu’il faut être au mieux de sa forme.

Je me suis bien entraîné et le terrain, avec ce vent et sa dureté, joue assez fermement et maintenant, ce que je dois faire, c’est sortir et tout donner pour avoir une grande semaine », a-t-il déclaré dans la zone mixte. Celui qui vient de Borriol assure que « le poids de l’histoire compte quand on met les pieds sur ce terrain.

Au final, nous voulons tous bien jouer, faire du bon travail et même si c’est un vétéran, il y a sans doute un peu de pression. Évidemment, l’expérience aide, mais il y a toujours de la nervosité au début », a-t-il déclaré. « J’ai toujours dit que le vent est le facteur déterminant sur ce parcours », ajoute-t-il.

Par exemple, sur le 11e trou, l’un des deux par 3 de la ‘boucle’ que le Old Course possède au plus loin du clubhouse, « je suis venu jouer, en fonction de la direction du vent à ce moment-là, du pitching wedge au fer 4 ».

Lire aussi:   Roger Federer se souvient : L'herbe est glissante et j'aurais pu me blesser.

Lors des quatre occasions où il a joué l’Open sur le Old Course, Sergio a été 36e ex-aequo en 2000, 5e ex-aequo en 2005, 14e ex-aequo en 2010 et 6e ex-aequo en 2015. « Il y a un peu plus de motivation pour cette édition, mais le fait de venir jouer pour les Britanniques est une motivation suffisante pour moi.

C’est vrai que c’est la 150e et en plus à St. Andrews ça lui donne un point de plus « , a-t-il conclu. Il convient de noter, selon les données, que le natif de Castellón, actuellement hors du top 50 du classement mondial et sans aucun signe de jouer des tournois sur le circuit européen cette année en raison du différend que le DP World Tour maintient avec les joueurs dissidents de l’Arab Super League, pourrait être en train de jouer son dernier British, à moins qu’il ne soit finalement entré dans les qualifications.

Il reste à voir si les tournois du LIV Golf marquent enfin des points pour le classement mondial et si l’Espagnol gagne l’exemption pour Hoylake l’année prochaine grâce au classement mondial.

Article précédentDominic Thiem atteint les quarts de finale d’un tournoi ATP après plus d’un an
Article suivantJohn Isner se qualifie pour les quarts de finale de Newport pour la sixième fois de sa carrière