Accueil Sport Golf Sergio Garcia :  » Européen, je ne me sens pas aimé « .

Sergio Garcia :  » Européen, je ne me sens pas aimé « .

0

Nous nous sommes rendus dans la zone mixte du Old Course pour que Sergio García (73 coups ce dimanche pour 286, -2 au total) fasse le point sur le British Open qu’il ne rejouera peut-être pas (il en a joué 25). Et quelle ne fut pas sa surprise lorsque nous l’avons interrogé sur la décision (s’il l’avait déjà prise) de continuer ou non sur le Tour européen après avoir quitté le PGA Tour et s’être inscrit à la Super Ligue arabe millionnaire.

Et voici ce qu’il a répondu : « J’ai accepté des choses qui ne peuvent pas être acceptées depuis de nombreuses semaines. Sur le circuit européen, je ne me sens pas aimé. J’ai ce que j’ai et oui, je vais le laisser, ce n’est pas officiel mais c’est comme si ça l’était » .

Sergio voulait « vomir » davantage.

Sergio Garcia, déclarations

L’homme de Castellón s’est exprimé en ces termes après la goutte d’eau qui a fait déborder le vase lors du dernier tournoi DP World Tour qu’il a disputé à Munich en juin et où il a eu une conversation très paillarde (pas de sa part) avec son ancien capitaine du Ryder en 2018 Thomas Bjorn.

Lire aussi:   European Golf Design, le 30e anniversaire

En plus des amendes qui sont infligées dans les tournois pour avoir joué à LIV Golf. « Je vais moins jouer et je serai plus à la maison, et si je ne joue pas les « grands », alors je ne joue pas les « grands »… ».

Nous jouerons où ils veulent. Je me sens mal et je suis désolé pour la Ryder Cup, mais la façon dont je la joue n’est pas que j’étais inquiet de ne pas la jouer. J’ai donné plus de la moitié de ma vie à l’European Tour et qu’ils me traitent comme ça à cause d’une décision personnelle que j’ai prise en pensant à moi et aux miens, un, ça ne vaut pas la peine de suivre.

L’European Tour va devenir le cinquième circuit le plus important », a-t-il ajouté. Il voulait s’en défaire. Apparemment, lors du BMW Open de Munich il y a un mois, Bjorn a critiqué Sergio et les joueurs qui sont partis en Super League pour cette décision avec des mots durs.

Lire aussi:   Camila Osorio se qualifie pour les quarts de finale à Guadalajara

Le Danois en est presque venu aux mains avec l’Autrichien Wiesberger, un autre de ses joueurs qui a signé avec les Arabes. Ils les ont pratiquement traités de traîtres, leur disant qu’ils ne voulaient pas d’eux là-bas et qu’ils leur rendraient la vie impossible.

La réponse à cette dure conversation a eu ce dimanche une réponse en la personne du golfeur borriol, 42 ans et 23 ans sur le Tour Européen.

Article précédentFrance VS Pays-Bas : le match qui peut tout changer pour les bleues ?
Article suivantRafael Nadal, première place au tournoi de golf