Accueil Dernières minutes Selon un rapport, Meta fait payer les gens pour l’Internet gratuit dans...

Selon un rapport, Meta fait payer les gens pour l’Internet gratuit dans les pays en développement

0

Meta (anciennement Facebook) aurait fait payer ses internautes dans des pays en développement comme le Pakistan, l’Indonésie et les Philippines, au nom de la gratuité de l’accès au Web. Le service Internet de Meta, appelé Free Basics, est proposé via Meta Connectivity (anciennement Facebook Connectivity) et est censé fournir aux utilisateurs un « accès gratuit aux outils de communication, aux informations sur la santé, aux ressources éducatives et à d’autres services à faible bande passante ».

Lancée en 2013, l’initiative sert actuellement plus de 300 millions de personnes dans le monde. Selon un rapport du Wall Street Journal, ce sont les utilisateurs pakistanais qui ont été le plus facturés pour l’utilisation de l’internet « gratuit » de Facebook, pour un total de 1,9 million de dollars, et près de deux douzaines d’autres nations sont également concernées. Selon le réseau social, le problème provenait d’une défaillance de son logiciel, qui a maintenant été corrigée.

ALSO READ : Daler Mehndi sera le premier chanteur indien à se produire dans le Metaverse : tous les détails.

Lire aussi:   Rafa Benitez limogé de son poste de manager d'Everton

Facebook s’associe à des opérateurs de téléphonie mobile dans les pays en développement pour donner aux utilisateurs un accès gratuit à Facebook et à certains autres sites web. « Des documents internes de l’entreprise montrent que nombre de ces personnes finissent par être facturées pour des montants qui, collectivement, s’élèvent à plusieurs millions de dollars par mois », mentionne le rapport. De nombreux utilisateurs ont des forfaits de téléphonie mobile bon marché qui ne coûtent que quelques dollars par mois, souvent prépayés, pour le service téléphonique et une petite quantité de données internet.

Ils ne réalisent pas qu’ils sont facturés pour l’utilisation des données mobiles jusqu’à ce qu’ils n’aient plus de fonds. Le problème semble provenir du logiciel et de l’interface utilisateur (IU) de Facebook, les vidéos étant à l’origine du problème. Des failles dans le logiciel Meta ont permis à certaines vidéos d’apparaître dans le programme Free Basics, qui permet aux utilisateurs de payer pour regarder ces vidéos.

Lire aussi:   Voici les livres LGBTQ+ les plus attendus en 2022.

Le programme Free Basics n’est pas disponible en Inde car en 2016, l’Autorité de régulation des télécommunications de l’Inde (TRAI) avait interdit aux fournisseurs de services de proposer ou de facturer des tarifs discriminatoires pour les services de données sur la seule base du contenu.

Facebook a ensuite coupé le service Internet gratuit pour l’Inde, en déclarant que « Free Basics n’est plus disponible pour les personnes en Inde ».

Lisez toutes les dernières nouvelles, les nouvelles de dernière minute et les nouvelles sur le coronavirus ici.

Article précédentLa démence est la 7e cause de décès dans le monde : OMS
Article suivantLe deuxième tour de scrutin pour la présidence italienne se termine à nouveau avec une majorité de votes blancs