Accueil Sport Golf Ryan Fox remporte le championnat Alfred Dunhill

Ryan Fox remporte le championnat Alfred Dunhill

0

L’Alfred Dunhill Links Championship revient à Ryan Fox qui fête en Ecosse le troisième titre de sa carrière sur le DP World Tour. Sur l’historique Old Course (par 72), le Néo-Zélandais, avec un total de 273 (66 74 65 68, -15), a surclassé la concurrence du Suédois Alex Noren et de l’Anglais Callum Shinkwin, tous deux 2 / i avec 274 (-14).

Belle fin pour Rory McIlroy. Le numéro 2 mondial a récupéré sept positions et s’est classé 4/O avec 275 (-13) comme le Français Antoine Rozner. Alors qu’il n’a pas dépassé la 7ème place avec 277 (-11) de Richard Mansell. Grands regrets pour l’Anglais (en tête après les deuxième et troisième tours), qui a commencé le dernier tour avec quatre coups d’avance sur ses rivaux mais a payé cher une partie terminée en 76 (+4).

Championnat Alfred Dunhill Links, déclarations

Finale positive pour Francesco Molinari, de 47 / o à 28 / o avec 282 (68 73 73 68, -6). Les 18 derniers trous avec six birdies et un double bogey pour le joueur turinois, le seul bleu à avoir passé le cut.

Deuxième à l’issue de la « journée mobile », Ryan Fox a réalisé dans le dernier acte de la compétition sept birdies, pour trois bogeys. Pour le 35 ans d’Auckland c’est le deuxième succès de 2022 sur le DP World Tour après celui arrivé en février dernier aux Emirats Arabes Unis au Ras Al Khaimah Classic.

Lire aussi:   La Presidents Cup est le grand événement de cette semaine

L’exploit en Écosse lui a rapporté 800 000 $ pour un prize pool total de 5 000 000 $. Fox est passé professionnel en 2012 et a joué sur le PGA Tour of Australasia en 2012. Il a terminé deux fois quatrième au championnat PGA Pro Am de Nouvelle-Zélande et au championnat PGA de Nouvelle-Galles du Sud.

Il a terminé deuxième du Coca-Cola Queensland PGA Championship 2014 et a remporté l’Open d’Australie occidentale plus tard dans l’année. Au début de 2015, il a remporté sa deuxième victoire sur le circuit PGA australien, le championnat PGA du Queensland.

Fox a été co-finaliste de l’Open du Mékong 2015 en Corée du Sud et a ensuite commencé à jouer sur le Challenge Tour en 2015, remportant le Challenge de golf Le Vaudeville en juillet. Il s’est qualifié pour l’Open Championship 2015 par le biais des qualifications finales, passant le cut et se retrouvant à égalité à la 49e place.

Fox a joué sur le Challenge Tour 2016, remportant le Taito Northern Ireland Open ainsi que terminant deux fois deuxième, et obtenant sa carte pour l’European Tour 2017, terminant 4ème à l’ordre du mérite. En 2017, Fox a terminé 5e à l’HNA Open de France et 4e au Dubai Duty Free Irish Open et à l’Aberdeen Asset Management Scottish Open.

Lire aussi:   Jorginho a des ennuis : après une nuit de sexe, son amant publie tous...

Son arrivée à l’Irish Open lui a valu une entrée à l’Open Championship 2017, bien qu’il ait manqué le cut. Son état de forme l’a catapulté dans le top 100 mondial et lui a permis de participer au PGA Championship 2017, où il a terminé 54e.

En février 2019, Fox a remporté son premier événement sur le circuit européen, le Honda World Super 6 co-sanctionné à Perth, en battant Adrian Otguy 3 et 2 en finale. Il est le premier Néo-Zélandais à s’imposer sur l’European Tour en 10 ans depuis Danny Lee.

Fox a remporté son deuxième tournoi du circuit européen à Ras Al Khaimah en février 2022. Il a tourné à 22 sous le par pendant quatre tours pour battre Ross Fisher par cinq coups. En mai, Fox a été battu par Victor Perez dans un playoff à l’Open de Hollande. En juin, Fox a terminé deuxième à l’Horizon Irish Open, trois coups derrière Adrian Meronick.

Article précédentPouvez-vous trouver le crocodile caché parmi les zèbres en 10 secondes ? Explication et solution de l’illusion d’optique du crocodile
Article suivantHopps Open de Provence pour Joel Sjoholm