Accueil Dernières minutes Sport Robin Soderling : J’ai battu Rafael Nadal, Roger Federer et j’ai mieux...

Robin Soderling : J’ai battu Rafael Nadal, Roger Federer et j’ai mieux joué contre…

0

Pour deux années consécutives, Robin Soderling a fait parler de lui à Paris, mettant sa photo à la une des journaux sans avoir remporté le titre de Roland Garros ! En 2009, Soderling a surpris en ne le faisant pas.

1, Rafael Nadal, au quatrième tour et a livré la première défaite de l’Espagnol dans son Major bien aimé ! Depuis 2004, Nadal n’avait perdu que trois matches sur terre battue dans le format best-of-five, et le premier d’entre eux est l’une des plus grandes surprises de l’histoire du tennis !

Classé 25e, le Suédois n’avait remporté que 15 victoires en Majeur avant Paris et aucun résultat meilleur que le troisième tour. Il n’avait jamais battu Nadal en trois rencontres et n’avait remporté qu’un seul match à Rome quelques semaines plus tôt sur la même surface.

L’Espagnol a abordé le choc de Roland Garros en tant que grand favori, ayant remporté les 31 matches précédents à Paris et cherchant à remporter une cinquième couronne consécutive. Rafa n’avait perdu que 24 matchs lors des trois premiers tours avant d’affronter Robin, qui était d’un autre niveau ce jour-là.

Soderling a battu Nadal 6-2, 6-7, 6-4, 7-6 en trois heures et 30 minutes sur le Court Philippe-Chatrier pour la meilleure victoire de sa carrière et l’une des plus grandes surprises de l’histoire des Majors. Rafa n’était certainement pas au mieux de sa forme (il manquera la saison sur gazon en raison d’une tendinite au genou), mais on ne peut rien enlever à la victoire de Robin, qui a fait à peu près tout ce qu’il fallait pour l’emporter.

Lire aussi:   Brooks Koepka prêt pour la Super League arabe

Frappant la balle en montée des deux ailes, Soderling a apprivoisé ses coups de fond pour éviter les erreurs faciles qui lui auraient coûté au moins un set de plus s’il n’avait pas été prudent.

Robin Soderling a battu Rafael Nadal et Roger Federer à Roland Garros.

Nadal ne s’est créé que quatre occasions de break dans tout le match, en convertissant deux et en subissant cinq breaks sur les six chances offertes au Suédois pour perdre l’avantage à des moments cruciaux afin d’atteindre la porte de départ.

Il a été sévèrement battu dans les échanges à mi-chemin entre cinq et huit coups, Soderling construisant des rallyes plus efficaces pour prendre l’avantage. Le Suédois s’est montré à la hauteur de son adversaire dans les échanges les plus longs, de dix coups ou plus, Nadal manquant de puissance dans ses coups et de la force mentale qui le guiderait vers la victoire.

Un an plus tard, Soderling a remporté sa seule victoire contre Roger Federer, battant le champion en titre de Roland Garros 3-6, 6-3, 7-5, 6-4 en deux heures et 30 minutes, restant ainsi en course pour une nouvelle finale de Roland Garros.

Lire aussi:   Richard Green triomphe dans le Legends Tour

Décrivant cette victoire comme sa meilleure à Roland Garros, Robin a profité des conditions plus lentes, a pris trois points de plus que Roger et a obtenu quatre breaks qui l’ont mené jusqu’à la ligne d’arrivée et un autre résultat remarquable à Paris.

« La victoire contre Roger Federer en 2010 a probablement été ma meilleure performance à Paris ; j’ai bien joué contre Rafa un an plus tôt, mais encore mieux contre Roger 12. Les conditions m’ont beaucoup aidé, elles ont ralenti le court et ralenti le rythme des coups rapides de Roger.

Les conditions plus lentes ont joué en ma faveur, me laissant suffisamment de temps pour mettre en place mes puissants coups de fond et l’attaquer. C’était un jour parfait pour battre Roger, et je l’ai utilisé à deux mains », a déclaré Robin Soderling.

Article précédentNoël 2021 : suivez le Père Noël et vos cadeaux en direct grâce au suivi du Père Noël de Google
Article suivantLe chien de garde néerlandais affirme que l’App Store d’Apple a enfreint les lois sur la concurrence.