Accueil Dernières minutes L'International Raisi reproche à Macron le non-respect de l’accord nucléaire lors d’une conversation...

Raisi reproche à Macron le non-respect de l’accord nucléaire lors d’une conversation téléphonique

0

MADRID, 30 nov. (Cinktank.com) –

Le président iranien Ebrahim Raisi a reproché mardi à son homologue français Emmanuel Macron le non-respect de l’accord nucléaire de 2015 par les États-Unis et les pays européens.

Lors d’une conversation téléphonique, M. Raisi a déclaré que « ceux qui ont violé les clauses de l’accord devraient se voir demander pourquoi ils n’ont pas respecté leurs engagements », a indiqué la présidence iranienne dans un communiqué.

Il a critiqué la position des États-Unis et de l’Europe et a souligné que l’équipe de négociation iranienne « travaille sérieusement pour parvenir à la levée des sanctions » imposées à Téhéran, tout en exhortant la France à maintenir des relations « efficaces ».

« La situation actuelle est le résultat du non-respect du (plan d’action global conjoint) JCPOA par les Américains et les Européens », a-t-il déclaré, avant d’exhorter Macron à travailler avec d’autres pays à Vienne, où se déroulent les discussions sur l’accord, pour finaliser les négociations et lever les sanctions qui « freinent le progrès en Iran ».

De son côté, M. Raisi a assuré que l’Iran était prêt à coopérer pleinement avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA). « Ce sont ceux qui ont violé leurs engagements qui doivent gagner la confiance pour poursuivre les négociations », a-t-il déclaré, selon l’agence de presse IRNA.

Lire aussi:   Les États-Unis et le Japon appellent à une prévention "urgente" de la prolifération des armes nucléaires

Le président français, pour sa part, a indiqué qu’il avait contacté le président américain Joe Biden et a déclaré qu’ils avaient tous deux l’intention de poursuivre les négociations afin d’obtenir des résultats. Il a également souligné que Paris soutient le retour des États-Unis dans l’accord, dont ils se sont retirés en 2018.

Vienne accueille actuellement des dialogues en vue de la levée des sanctions unilatérales américaines et de la reprise du JCPOA. Des diplomates de haut rang des États-Unis, du Royaume-Uni, de la France, de l’Allemagne et de la Chine ont relancé les négociations lundi dans le but de relancer l’accord nucléaire de 2015 avec l’Iran.

Article précédentLe Pentagone ordonne une nouvelle enquête sur le bombardement qui a tué des dizaines de civils en Syrie en 2019.
Article suivantCristiano s’en prend au Ballon d’Or : « Je ne gagne contre personne ».