Accueil Dernières minutes Quelle quantité d’exercice doit faire un jeune handicapé ?

Quelle quantité d’exercice doit faire un jeune handicapé ?

0

L’exercice physique joue un rôle essentiel dans le bien-être d’une personne. Depuis des années, les experts de la santé soulignent l’importance de l’exercice physique. Quel que soit l’âge, le type de corps ou le régime alimentaire que l’on suit, l’exercice physique est indispensable à tous pour créer un équilibre entre les nutriments que nous absorbons et pour une meilleure santé mentale.

Il convient également de noter que les besoins des jeunes handicapés doivent être pris en compte. Le Royaume-Uni a publié ses premières directives en matière d’activité physique, qui contiennent des recommandations efficaces pour les jeunes handicapés. Des données standard ont été recueillies auprès de 176 études différentes portant sur un large éventail d’activités physiques. Ces recommandations s’adressent aux jeunes handicapés âgés de 2 à 17 ans.

Voici quelques-unes des conclusions énumérées dans les premières directives britanniques en matière d’activité physique :

Les lignes directrices ont été élaborées en tenant compte de la diversité des groupes d’âge, des sexes et des handicaps. Pour rester en bonne santé, les jeunes handicapés doivent s’efforcer de pratiquer 120 à 180 minutes d’activité physique par semaine. Pour plus de commodité, vous pouvez diviser la séance en 20 minutes par jour ou 40 minutes 3 fois par semaine. Les exercices d’aérobic tels que la danse, le vélo, la gymnastique ou les sports en fauteuil roulant sont les plus adaptés aux jeunes handicapés. Ces exercices peuvent améliorer la santé cardiovasculaire et réduire le stress mental pour aider à se sentir plus calme. Il aide également à développer une meilleure force et à augmenter la concentration.

Lire aussi:   Saviez-vous que ces 5 choses que vous ne pouvez pas contrôler dans votre corps ?

Lorsque 250 jeunes handicapés différents ont été pris en considération pour la recherche, il a été conclu qu’ils préfèrent les activités physiques qui sont amusantes et qui les aident à se renforcer. La recherche a également révélé que les activités physiques sont sans danger pour les jeunes handicapés lorsqu’elles sont pratiquées à un niveau adapté à leur âge et à leurs fonctions physiques et mentales.

Article précédentMangez ces aliments miracles si vous voulez une barbe dense.
Article suivantLa Batmobile devient électrique ! Voici le jeune homme de 23 ans qui l’a créé.