Accueil Sport Golf Piemonte, comment devenir golfeur en 3 étapes

Piemonte, comment devenir golfeur en 3 étapes

0

Le Comité régional du Piémont reçoit un cours structuré d’approche du golf pour un nombre croissant de débutants. L’initiative a suscité un large consensus parmi les directeurs et les présidents des clubs piémontais et liguriens.

Le Comité régional du Piémont, déclarations

Le cours consiste en une série d’étapes de progression qui permettent au novice de devenir un golfeur. Le cours a une durée d’environ un an et à l’exception de l’étape gratuite zéro, accueil et introduction au golf, les trois étapes suivantes comprennent, pour monter, diverses leçons individuelles, des sorties sur le terrain ou sur le putting green, des leçons sur le matériel et le fitting, des green fees et l’accès au club pour pratiquer de manière autonome.

Les coûts pour chaque étape sont une division des cercles et en fonction de leurs caractéristiques. Parallèlement aux étapes de progression, des moments d’agrégation sont également organisés, généralement à la suite des sorties sur le terrain, pour permettre la création d’amitiés entre les nouveaux venus, afin de partager des émotions particulières que seul ce sport est capable de transmettre.

Ce parcours avant son lancement a eu sa phase de test dans un club piémontais où il a été possible de suivre les résultats des rachats pendant plusieurs années, obtenant ainsi un succès considérable en termes de membres et de nouveaux membres. Un succès qui fait partie de ces projets liés à la promotion du golf qui voient le comité piémontais s’engager dans des activités numériques et sociales, désormais des véhicules importants pour la diffusion de ce sport.

Lire aussi:   Nicolai Hojgaard : "J'ai fait du bon travail".

Il figure parmi les sportifs les plus titrés de tous les temps, ainsi que parmi les plus riches du monde. Quand il s’agit de premières, Tiger Woods est toujours présent : 15 majeurs remportés, 110 tournois professionnels, le golfeur le plus titré de l’histoire de ce sport.

Des statistiques qui expliquent pourquoi il a réussi à rester en tête du classement mondial pendant 683 semaines (dont 281 consécutives) et surtout parce qu’il est devenu en 2014 le premier sportif au monde à avoir franchi la barre du milliard de dollars.

Chiffre astronomique qui justifie aussi le fait que Tiger Woods puisse s’offrir un yacht comme le Privacy, un vrai bateau de conte de fées. Et évidemment, nous parlons de quelque chose qui a coûté très cher. Si vous imaginez un yacht de luxe et un certain confort à bord, alors le Privacy l’a.

Long de 48 mètres, avec une superficie totale de 600 mètres carrés, ce yacht a été acheté par le golfeur en 2004. Équipé de cinq cabines pouvant accueillir un total de dix personnes, il dispose également de quatre quartiers pour neuf membres d’équipage.

Lire aussi:   Emma Raducanu révèle les changements positifs qu'elle a constatés dans son jeu.

Tiger Woods a l’habitude de l’appeler « mon dériveur », même si tout ressemble à un dériveur : avec une vitesse de croisière de 18 nœuds, il a également à son bord une salle de sport où le golfeur continue de s’entraîner. Woods préfère d’ailleurs rester sur ce yacht lors des tournois organisés à New York.

Avec ses intérieurs en bois de cerisier, Privacy dispose également d’un ascenseur pour trois personnes, d’un immense jacuzzi, suffisamment grand pour accueillir huit personnes, et des inévitables salle de cinéma et coin bar. Le petit plus de ce méga yacht est fourni par l’espace que Tiger Woods a voulu consacrer à la plongée sous-marine : ceci explique également la présence d’une chambre de décompression (gonflable) et d’une zone dédiée au remplissage des bouteilles d’oxygène.

Le luxe est également complété par trois jet-skis et deux scooters pour de courtes excursions à terre. Évidemment, tout cela a un prix : Le Privacy a coûté 17 millions d’euros et son entretien annuel s’élève à 1,7 million d’euros.

Article précédentValladolid et Girona se rapprochent de la promotion directe
Article suivantL’ONU dévoile un plan d’intervention humanitaire visant à fournir une aide d’urgence à près d’un million d’Irakiens d’ici 2022