Accueil Sport Golf Phil Mickelson : « J’ai utilisé des mots que je regrette ».

Phil Mickelson : « J’ai utilisé des mots que je regrette ».

0

Cette fois, Lefty a vraiment fait fort : son discours (trop) libre sur l’Arabie Saoudite et le PGA Tour lui a coûté cher. Le géant du conseil financier KPMG a en effet largué Phil Mickelson après des années de sponsoring.

Phil Mickelson, déclarations

L’homme de 51 ans originaire de San Diego, icône du golf « Stars and Stripes », a critiqué le travail du circuit américain, soulignant « le besoin désespéré de changement ».

Mickelson a également parlé de « cupidité, de manipulations, de tactiques coercitives » Comme si cela ne suffisait pas, Lefty est monté d’un cran en parlant d’un « PGA Tour qui prétend être un organe démocratique mais représente une dictature. »

Des phrases très dures de la part de Mickelson qui a également expliqué avoir utilisé la Super Ligue arabe pour tenter de changer les stratégies de l’organisation américaine. chapitre arabe. Il avait utilisé des mots encore plus forts sur l’avenir de la super ligue de golf Phil Mickelson.

« Ce sont des imbéciles avec qui faire des affaires, ils ont tué le journaliste Khashoggi et, en matière de droits de l’homme, ils ont une réputation o erable. Ils procèdent également à des exécutions de personnes parce qu’elles sont homosexuelles. Mais leurs richesses représentent une opportunité unique aussi pour nous, les golfeurs « .

Phil Mickelson a réalisé qu’il était allé plus loin. Et maintenant, à travers une longue déclaration, il s’est excusé. « J’ai utilisé des mots que je regrette, qui ne représentaient pas mes véritables intentions. J’ai offensé de nombreuses personnes et je suis déçu. Maintenant, j’ai désespérément besoin de prendre du temps pour réfléchir.

Lire aussi:   Ras Al Khaimah Team Challenge, les débuts de l'opération.

Au cours des 31 dernières années, j’ai mené une vie plutôt publique et j’ai toujours essayé d’être à la hauteur des attentes ». Il compte parmi les sportifs les plus titrés de tous les temps, ainsi que parmi les plus riches du monde. Lorsqu’il s’agit de premières, Tiger Woods est toujours présent : 15 majeurs remportés, 110 tournois professionnels, le golfeur le plus titré de l’histoire de ce sport.

Des statistiques qui expliquent pourquoi il a réussi à rester en tête du classement mondial pendant 683 semaines (dont 281 consécutives) et surtout parce qu’il est devenu en 2014 le premier sportif au monde à avoir franchi la barre du milliard de dollars.

Chiffre astronomique qui justifie aussi le fait que Tiger Woods puisse s’offrir un yacht comme le Privacy, un vrai bateau de conte de fées. Et évidemment, nous parlons de quelque chose qui a coûté très cher. Si vous imaginez un yacht de luxe et un certain confort à bord, alors le Privacy l’a.

Lire aussi:   Navratilova fait l'éloge de Novak Djokovic : "Il a prouvé qu'il était un grand adversaire".

Long de 48 mètres, avec une superficie totale de 600 mètres carrés, ce yacht a été acheté par le golfeur en 2004. Équipé de cinq cabines pouvant accueillir un total de dix personnes, il dispose également de quatre quartiers pour neuf membres d’équipage.

Tiger Woods a l’habitude de l’appeler « mon dériveur », même si tout ressemble à un dériveur : avec une vitesse de croisière de 18 nœuds, il a également à son bord une salle de sport où le golfeur continue de s’entraîner. Woods préfère d’ailleurs rester sur ce yacht lors des tournois organisés à New York.

Avec ses intérieurs en bois de cerisier, Privacy dispose également d’un ascenseur pour trois personnes, d’un énorme jacuzzi, suffisamment grand pour accueillir huit personnes, et des inévitables salle de cinéma et coin bar. Le petit plus de ce méga yacht est fourni par l’espace que Tiger Woods a voulu consacrer à la plongée sous-marine : ceci explique également la présence d’une chambre de décompression (gonflable) et d’une zone dédiée au remplissage des bouteilles d’oxygène.

Le luxe est également complété par trois jet-skis et deux scooters pour de courtes excursions à terre. Évidemment, tout cela a un prix : Le Privacy a coûté 17 millions d’euros et son entretien annuel s’élève à 1,7 million d’euros.

Article précédentLe maire de Kiev exhorte la population à faire des réserves de nourriture, d’eau et de produits de première nécessité
Article suivantJesús Casas quitte son poste d’assistant de Luis Enrique en équipe nationale