Accueil Dernières minutes Pedri ramène la raison en enfer

Pedri ramène la raison en enfer

0

Galatasaray - FC Barcelona

Galatasaray – FC Barcelona – FCB

Le Barça atteint les quarts de finale de l’Europa League grâce à une remontée (1-2) contre Galatasaray.

MADRID, 17 Mar. (Cinktank.com) –

Le FC Barcelone a battu Galatasaray (1-2), jeudi, en huitième de finale retour de l’Europa League, pour poursuivre son parcours européen, grâce à des buts de Pedri, le Canarien qui a permis de ramener la raison dans le match à Istanbul, et d’Aubameyang.

L’équipe de Xavi Hernandez s’est bien comportée au Ali Sami Yen mais a joué avec le feu car elle n’a pas su contrôler le jeu dans un match serré. L’enfer turc s’est déchaîné avec le 1-0 de Marcao à la demi-heure de jeu, mais Pedri est venu à la rescousse avant la pause.

Le Barça a également marqué en début de seconde période, mais Galatasaray a eu des occasions de forcer la prolongation. Le grand jeu de Pedri a cherché à apporter calme et jugement à un Barça surexcité, sans l’expérience des autres saisons ni le jeu qu’ils recherchent jour après jour depuis l’arrivée de Xavi.

Lire aussi:   Lancement des écouteurs tour de cou Vivo Wireless Sport Lite : prix et tous les détails

L’équipe du Barça a manqué d’habileté ou a été sous pression à certains moments en raison de la nécessité de gagner. Après six minutes, Gomis a vu son but sauvé pour les Turcs et c’est Frenkie De Jong qui a fait l’erreur pour les visiteurs. Le Barça a coupé les courses de ses adversaires et a réussi à trouver un peu de calme, mais a ensuite concédé le 1-0 sur un corner.

Marcao déchaînait la folie avec sa tête et permettait à Galatasaray d’attacher encore plus sa défense. Cependant, Pedri se faufilait à travers la défense encombrée et, dans la surface des six mètres, laissait ses adversaires au sol pour porter le score à 1-1. L’habitant des Canaries a empêché le sang de s’écouler dans la rivière, et les minutes ont passé sans que les Turcs ne marquent.

Après la pause, le gardien de but local Iñaki Peña, clé du 0-0 de la semaine dernière, voulait être le protagoniste, mais après une double intervention, le 1-1 d’Aubameyang est arrivé. L’attaquant gabonais a inscrit son septième but en un peu plus d’un mois sous le maillot blaugrana, mais le Barça n’a pas pu tuer le match. Ils ont eu des occasions, mais leurs adversaires aussi.

Lire aussi:   Comment préparer le Tulsi Kadha à la maison ?

Avec Dembélé remplaçant Adama, avec Ferran sur ses courses et Pedri apportant également des solutions, le Barça aurait pu mettre fin au match. Cependant, les courses d’Akturkoglu ont été plus d’une fois à la limite de l’exploit pour les hommes de Xavi. L’atmosphère s’est réchauffée, les supporters jetant des bouteilles sur Alba, et le Barça s’est qualifié pour les quarts de finale.

FICHE TECHNIQUE :

–RÉSULTAT : GALATASARAY, 1 – FC BARCELONA, 2. (1-1, à la mi-temps).

-L’ALIGNEMENT :

GALATASARAY : Iñaki Peña ; Boey, Nelsson, Marcao, Van Aanholt (Bayram, min.85) ; Kutlu, Antalyali, Babel (Dervisoglu, min.74), Cicaldau (Morutan, min.74), Aktürkoglu et Gomis (Mohamed, min.63).

FC BARCELONE : Ter Stegen ; Dest (Araujo, min.56), Piqué (Lenglet, min.82), Eric García, Jordi Alba ; Busquets, Pedri, Frenkie De Jong (Gavi, min.68), Ferran Torres, Adama Traoré (Dembélé, repos) et Aubameyang (Memphis, min.82).

–GOALS :

1 – 0, min.28, Marcao.

1 – 1, min.37, Pedri.

–REFEREE : Daniele Orsato (ITA). Cartons jaunes pour Marcao (min.30), Van Aanholt (min.72) et Bayram (min.90) pour Galatasaray. Busquets (min.27), Eric García (min.42), Gavi (min.79) et Alba (min.87) pour le Barça.

–STADIUM : Ali Sami Yen.

Article précédentLe PDG d’Apple, Tim Cook, souhaite un « joyeux Holi » avec des photos prises sur son iPhone.
Article suivantLes Huthis rejettent la proposition de dialogue du CCG et demandent la fin de l’offensive saoudienne contre le Yémen comme première étape.