Accueil Sport Golf Patrick Cantlay et Xander Schauffele font le spectacle

Patrick Cantlay et Xander Schauffele font le spectacle

0

Patrick Cantlay et Xander Schauffele ont battu Sam Burns et Billy Horschel de deux coups, dimanche, pour une victoire record de bout en bout au Zurich Classic de la Nouvelle-Orléans.

Patrick Cantlay et Xander Schauffele, Zurich

Cantlay et Schauffele ont terminé avec un score égal à par-72 lors du tour final en alternance pour terminer à 29-under 259 au TPC Louisiana.

Ils ont battu le record du tournoi de 27 sous établi par Kevin Kisner-Scott Brown et Jonas Blixt-Cameron Smith en 2017, la première année où le tournoi a été joué en équipe. Cantlay et Schauffele ont ouvert avec un record de 59 dans le jeu de meilleure balle jeudi, et ont commencé dimanche à 29 sous après avoir pulvérisé le record de 54 trous de 23 sous.

Le favori local et diplômé de la LSU, Sam Burns, et Billy Horschel sont parvenus à se rapprocher d’un point après avoir réalisé des birdies sur les huitième, dixième et onzième trous. Mais le coup de départ de Burns sur le court par-4 du 16e trou a trouvé l’eau et un bogey sur le par-3 du 17e trou les a laissés trois fois derrière.

Ils ont joué 68. Doc Redman et Sam Ryder sont troisièmes à 24 sous après un 67. Cantlay, champion en titre de la FedExCup et joueur de l’année du PGA TOUR, a remporté son septième titre du TOUR et son premier depuis le TOUR Championship en septembre.

Lire aussi:   Berrettini : Novak Djokovic et Daniil Medvedev sont les rivaux à battre

Il était deuxième la semaine dernière au RBC Heritage. Schauffele a gagné pour la cinquième fois. Sa dernière victoire remonte au Tournoi des champions Sentry 2019. Il figure parmi les sportifs les plus titrés de tous les temps, ainsi que parmi les plus riches du monde.

Quand il s’agit de premières, Tiger Woods est toujours présent : 15 majeurs remportés, 110 tournois professionnels, le golfeur le plus titré de l’histoire de ce sport. Des statistiques qui expliquent pourquoi il a réussi à rester en tête du classement mondial pendant 683 semaines (dont 281 consécutives) et surtout parce qu’il est devenu en 2014 le premier sportif au monde à avoir franchi la barre du milliard de dollars.

Chiffre astronomique qui justifie aussi le fait que Tiger Woods puisse s’offrir un yacht comme le Privacy, un vrai bateau de conte de fées. Et évidemment, nous parlons de quelque chose qui a coûté très cher. Si vous imaginez un yacht de luxe et un certain confort à bord, alors le Privacy l’a.

Long de 48 mètres, avec une superficie totale de 600 mètres carrés, ce yacht a été acheté par le golfeur en 2004. Équipé de cinq cabines pouvant accueillir un total de dix personnes, il dispose également de quatre quartiers pour neuf membres d’équipage.

Lire aussi:   Patrick Cantlay : On ne voit ça dans aucun des autres sports majeurs.

Tiger Woods a l’habitude de l’appeler « mon dériveur », même si tout ressemble à un dériveur : avec une vitesse de croisière de 18 nœuds, il a également à son bord une salle de sport où le golfeur continue de s’entraîner. Woods préfère d’ailleurs rester sur ce yacht lors des tournois organisés à New York.

Avec ses intérieurs en bois de cerisier, Privacy dispose également d’un ascenseur pour trois personnes, d’un énorme jacuzzi, suffisamment grand pour accueillir huit personnes, et des inévitables salle de cinéma et coin bar. Le petit plus de ce méga yacht est fourni par l’espace que Tiger Woods a voulu consacrer à la plongée sous-marine : ceci explique également la présence d’une chambre de décompression (gonflable) et d’une zone dédiée au remplissage des bouteilles d’oxygène.

Le luxe est également complété par trois jet-skis et deux scooters pour de courtes excursions à terre. Évidemment, tout cela a un prix : Le Privacy a coûté 17 millions d’euros et son entretien annuel s’élève à 1,7 million d’euros.

Article précédentLes experts des droits de l’homme de l’ONU demandent le déblocage des comptes afghans aux États-Unis
Article suivantWill Zalatoris : « Tiger Woods pour moi c’est la Chèvre »