Accueil Sport Golf Patrick Cantlay et Xander Schauffele enregistrent un record.

Patrick Cantlay et Xander Schauffele enregistrent un record.

0

Patrick Cantlay et Xander Schauffele ont joué le neuf de derrière en 8-under 28 et ont tiré un 12-under 60 dans le jeu de best-ball samedi pour battre le record de trois tours du Zurich Classic de la Nouvelle-Orléans à 29 under et étendre leur avance à cinq coups.

Cantlay et Schauffele ont battu la marque de 54 trous de 23 sous. Jonas Blixt-Cameron Smith et Kevin Kisner-Scott Brown ont établi la marque de 72 trous de 27 sous en 2017, la première année du format par équipe au TPC Louisiana. Le tour final sera joué en alternance.

Patrick Cantlay et Xander Schauffele, résultats

Cantlay et Schauffele ont ouvert le tournoi avec un record de 59 dans le meilleur jeu de balle jeudi et ont réussi un 68 en coup alternatif pour maintenir une avance d’un coup. Le tandem sud-africain de Garrick Higgo et Branden Grace est deuxième à 24 sous après un 63.

Ils ont fait un bogey sur le 12ème par-4. Sam Burns, le favori local qui a joué à LSU, et Billy Horschel étaient 23 sous après un 63. Ils ont fait un bogey sur le difficile par-3 du neuvième trou, puis ont réalisé un 5-under 31 sur les neuf derniers trous. Les Australiens Jason Day et Jason Scrivener (63) et Aaron Rai et David Lipsky (65) sont également sous la barre des 23.

Lire aussi:   Je ne savais même pas... : Les mots de Medvedev après la première à Los Cabos

L’équipe père-fils de Jay et Bill Haas était 12 sous le niveau après un 68. À 68 ans, quatre mois et 20 jours, Jay Haas, qui participe à son 799e départ officiel, est le joueur le plus âgé à passer le cut du PGA TOUR. Cantlay et Schauffele, qui ont brièvement été distancés pendant le tour, n’ont réussi qu’un seul birdie sur les quatre premiers trous.

Ils ont fait un eag sur le septième par-5 et ont commencé le neuf de retour avec quatre birdies consécutifs. Après avoir fait le par au 14e par-4, Cantlay et Schauffele ont fait des birdies sur les quatre derniers trous. Il compte parmi les sportifs les plus titrés de tous les temps, ainsi que parmi les plus riches du monde.

Quand il s’agit de premières, Tiger Woods est toujours présent : 15 majeurs remportés, 110 tournois professionnels, le golfeur le plus titré de l’histoire de ce sport. Des statistiques qui expliquent pourquoi il a réussi à rester en tête du classement mondial pendant 683 semaines (dont 281 consécutives) et surtout parce qu’il est devenu en 2014 le premier sportif au monde à avoir franchi la barre du milliard de dollars.

Chiffre astronomique qui justifie aussi le fait que Tiger Woods puisse s’offrir un yacht comme le Privacy, un vrai bateau de conte de fées. Et évidemment, nous parlons de quelque chose qui a coûté très cher. Si vous imaginez un yacht de luxe et un certain confort à bord, alors le Privacy l’a.

Lire aussi:   RBC Heritage, direction de Cameron Young

Long de 48 mètres, avec une superficie totale de 600 mètres carrés, ce yacht a été acheté par le golfeur en 2004. Équipé de cinq cabines pouvant accueillir un total de dix personnes, il dispose également de quatre quartiers pour neuf membres d’équipage.

Tiger Woods a l’habitude de l’appeler « mon dériveur », même si tout ressemble à un dériveur : avec une vitesse de croisière de 18 nœuds, il a également à son bord une salle de sport où le golfeur continue de s’entraîner. Woods préfère d’ailleurs rester sur ce yacht lors des tournois organisés à New York.

Avec ses intérieurs en bois de cerisier, Privacy dispose également d’un ascenseur pour trois personnes, d’un énorme jacuzzi, suffisamment grand pour accueillir huit personnes, et des inévitables salle de cinéma et coin bar. Le petit plus de ce méga yacht est fourni par l’espace que Tiger Woods a voulu consacrer à la plongée sous-marine : ceci explique également la présence d’une chambre de décompression (gonflable) et d’une zone dédiée au remplissage des bouteilles d’oxygène.

Le luxe est également complété par trois jet-skis et deux scooters pour de courtes excursions à terre. Évidemment, tout cela a un prix : Le Privacy a coûté 17 millions d’euros et son entretien annuel s’élève à 1,7 million d’euros.

Article précédentLe directeur du FBI met en garde contre une menace « sans précédent » de la Chine en matière de cybersécurité
Article suivantL’Inde devrait se doter de la plus longue autoroute électrique du monde d’ici fin 2022 ou début 2023