Accueil Sport Golf Parker Coody sur les traces de son grand-père

Parker Coody sur les traces de son grand-père

0

Pas facile de se faire un nom quand son grand-père a gagné le Masters ! C’est pourtant ce qu’a réussi à faire Parker Coody, le petit-fils de Charles Coody, vainqueur de la veste verte en 1971, en signant un exploit unique en son genre.

Parker Coody, résultats

Le jeune homme de 22 ans pourrait suivre les traces de son grand-père puisqu’il vient de se qualifier pour la dernière étape de qualification du prochain US Open qui se déroulera au Country Club de Brookline (Massachusetts), du 16 au 19 juin.

. Si l’amateur est encore loin de jouer son premier majeur, il a réalisé une performance qui figurera en bonne place dans le livre des records du 3ème majeur de la saison lors des qualifications locales au Forest Creek Golf Club, à Round Rock (Texas).

En effet, Parker Coody n’a pas signé un, mais deux trous en un dans la même partie, pour se classer deuxième de l’épreuve et gagner ainsi son ticket pour l’étape suivante. Il a d’abord réussi un coup de fer 7 sur le par 3 du 8 (171 m) avant de récidiver sur le 17 (144 m) avec son pitch.

Lire aussi:   Ons Jabeur : Je veux avoir une revanche avec Simona, elle m'a battu à Dubaï.

Il l’a bien pris, puisque sa carte de 69 lui a ainsi permis d’éviter subitement le play-off du 7 pour les 3 dernières places. Billy Charles Coody (né le 13 juillet 1937) est un golfeur professionnel américain, principalement connu pour avoir remporté le Tournoi des Maîtres 1971.

Coody est né à Stamford, Texas et a grandi à Abilene, Texas. Il a fréquenté l’Université chrétienne d’Abilene avant d’être transféré à l’Université chrétienne du Texas où il a obtenu une licence en commerce en 1960. Il a fait ses débuts chez les professionnels en 1963.

Coody a remporté deux tournois réguliers du PGA Tour au début de sa carrière et était connu comme l’un des meilleurs joueurs de fer de son époque. Cependant, il était considéré comme un outsider jusqu’à sa victoire au Masters. Selon les mots de son contemporain Frank Beard, « Charlie est l’un de nos meilleurs tireurs mais il fait tout pour ne pas gagner.

Coody était en tête du Tournoi des Maîtres de 1969 à trois trous de la fin, mais il a terminé par un bogey-bogey-bogey pour se retrouver à égalité à la 5e place.

Lire aussi:   Nick Kyrgios n'a aucun doute : je suis l'un des meilleurs sur herbe.

Article précédentTiger Woods et Phil Mickelson seront présents à la Pga
Article suivantVoiture de golf, comment choisir la meilleure : conseils utiles