Accueil Dernières minutes Sport Novak Djokovic peut jouer à Roland Garros même s’il n’est pas vacciné

Novak Djokovic peut jouer à Roland Garros même s’il n’est pas vacciné

0

Novak Djokovic pourra participer au tournoi de Roland Garros, prévu entre fin mai et début juin à Paris, car dans les compétitions internationales, la France ne va pas imposer le certificat de vaccination, qui va être obligatoire pour les compétitions nationales.

La ministre française des Sports, Roxana Maracineanu, a été très claire vendredi : Djokovic « pourra participer à la compétition parce que le protocole, la bulle sanitaire de ces grands événements sportifs, le permettra. »

Dans une interview accordée à France Info, Maracineanu a insisté sur le fait qu' »en France, nous n’avons pas les mêmes réglementations qu’en Australie pour entrer dans le pays » et ce, « pour les athlètes comme pour les autres ».

Pour entrer en France en provenance d’un autre pays européen, il vous faut un certificat sanitaire prouvant que vous avez été entièrement vacciné, que vous avez passé le test covid depuis moins de six mois ou que vous avez un test négatif.

Lire aussi:   Luke Donald ne fera pas comme Henrik Stenson

La ministre a souligné qu’avec un nouveau projet de loi actuellement à l’étude au Parlement français, qui devrait être adopté d’ici le milieu du mois, un certificat de vaccination sera exigé pour l’accès à toute installation sportive.

Jusqu’à présent, un certificat sanitaire suffit, c’est-à-dire qu’un test négatif récent suffit. Cette obligation de vaccination s’imposera au public, mais aussi aux sportifs qui s’entraînent en France et qui sont domiciliés en France ou participent à des compétitions nationales françaises, quelle que soit leur nationalité.

« Cependant », a souligné Maracineanu, dans les compétitions internationales « il existe des protocoles obligatoires imposés par les fédérations » qui continueront à permettre à des athlètes comme Djokovic de participer même s’ils ne sont pas vaccinés.

Lundi prochain, il y aura une réunion du comité interministériel de crise où l’on fera un bilan compétition par compétition pour voir comment les choses sont gérées dans les prochaines semaines.

Il sera également question de l' »exception sportive » pour les athlètes étrangers non vaccinés qui sont actuellement en quarantaine.

Lire aussi:   Kramer Hickok : "SuperLeague, 17 grands noms"
Article précédentAndy North : « Nous sommes très enthousiastes à ce sujet »
Article suivantAu moins six morts et 13 blessés dans l’explosion d’un café dans le sud-ouest de la Chine