Accueil Dernières minutes Sport Novak Djokovic : je lutte contre la maladie, pas contre une longue...

Novak Djokovic : je lutte contre la maladie, pas contre une longue absence

0

Le numéro un mondial Novak Djokovic poursuit son parcours d’acclimatation sur le circuit. Son année 2022 a été atypique, puisque le Serbe a manqué le début de la saison en raison de sa décision de ne pas prendre le vaccin Covid 19, et il travaille maintenant pour être prêt pour son premier Chelem de la saison, Roland Garros.

Cette semaine, il sera l’un des principaux protagonistes à Madrid et tentera d’améliorer sa condition physique. Lors de la conférence de presse, il a déclaré : « A Belgrade, j’ai pu faire mieux, notamment pour éviter de jouer quatre matches difficiles en trois sets.

En même temps, il a été utile de jouer des matches aussi disputés, le court m’a manqué et la finale est un bon résultat. Ensuite, dans le troisième set, j’ai manqué d’énergie, mais je suis conscient que je dois avoir un niveau plus élevé.

Il faut être patient, j’espère que cette semaine va m’aider à grandir. »

Lire aussi:   Tiger Woods, super yacht pour 17 millions d'euros

Novak Djokovic parle à nouveau de sa maladie

Le champion serbe a laissé une part de mystère sur la maladie qui l’a frappé avant Monte-Carlo : « Mon état n’est pas dû au manque de matches, mais tout est lié à la maladie que j’ai eue une semaine avant le tournoi de Monte-Carlo.

Il y a encore des signes de ça dans mon corps. Vu la façon dont j’ai joué à Belgrade, je pense que les choses s’améliorent. Je me suis bien entraîné cette semaine et j’améliore mon endurance pour être prêt à affronter les meilleurs.

La situation en Australie ? Je n’avais jamais vécu une telle expérience et, mentalement, c’était une situation très difficile. Maintenant, je suis heureux d’avoir l’opportunité de rejouer au tennis et d’essayer de gagner les grands tournois ».

Novak a ensuite évoqué la décision de Wimbledon de ne pas autoriser les joueurs de tennis russes et biélorusses à participer et a poursuivi : « Ce n’est pas une situation facile pour eux, ils sont bannis de l’un des plus grands tournois du monde et il y a de la frustration.

Lire aussi:   Les joueurs de tennis vaccinés avec Sputnik ne seront pas autorisés à jouer à l'Open d'Australie

Je pense que l’ATP réfléchit à ce qu’il faut faire, mais je ne leur ai pas parlé. Avec ce qui s’est passé en Australie, d’une certaine manière, j’ai vécu une situation similaire. Je continue à penser que la décision des organisateurs de Wimbledon est injuste ».

Article précédentHRW dénonce la violence persistante contre les journalistes au Mexique
Article suivantSebastian Baez : Il est impossible d’être un bon joueur si vous n’êtes pas une bonne personne.