Accueil Dernières minutes Sport Novak Djokovic est le meilleur sous pression : un Italien aussi sur...

Novak Djokovic est le meilleur sous pression : un Italien aussi sur le podium

0

Lorsqu’on entre dans la phase cruciale d’un set, le numéro un mondial est un iceberg : c’est ce que prouvent des données très intéressantes qui le placent en tête du classement spécial ATP Tour, intitulé « Under Pressure » (sous pression).

Tout au long de sa longue et grande carrière, Novak Djokovic a fait preuve de courage et de sang-froid dans les moments délicats d’un match. Sa capacité à assommer son adversaire à l’apogée d’un duel est inégalée.

Une caractéristique également confirmée en 2021, année au cours de laquelle elle a remporté de façon méritée les trois premiers Grands Chelems de la saison et presque le quatrième, s’inclinant en finale de l’US Open face au Russe Daniil Medvedev.

Un champion se voit dans les situations difficiles et plus dans la balance : le Serbe a toujours tout donné quand il le fallait, parvenant à décrocher 20 titres majeurs (aux côtés de Roger Federer et Rafa Nadal).

Dans ce classement particulier, le natif de Belgrade a obtenu un score de 256,7, prenant la première place devant un Argentin, Federico Coria. Sur le podium, on retrouve le bleu Matteo Berrettini, un autre joueur qui, sous pression, a presque toujours pu compter sur un excellent service pour se sortir des moments difficiles.

Lire aussi:   Andy Murray partage ses impressions après avoir battu Stan Wawrinka à Cincinnati

Le Croate Borna Coric (quatrième) a précédé la paire espagnole Rafa Nadal-Carlos Alcaraz. Puis Roger Federer, Kyrgios, Schwartzman et Ruud pour clore le top 10. Le numéro deux Daniil Medvedev n’était que 14e ; dans le top 20, le très jeune Jannik Sinner, qui devra faire mieux l’an prochain.

Beaucoup plus loin, Alexander Zverev et Stefanos Tsitsipas, respectivement aux 30e et 31e places.

Les données

Selon les statistiques, portant sur 52 semaines, incluant tous les matchs joués par chaque joueur et sur toutes les surfaces, Nole a utilisé 45,8 % des balles de break gagnées, tout en économisant 66,5 % sur ses propres retours de service.

En termes de bris d’égalité, Novak a réussi à gagner avec un pourcentage de 67,5 %, bien en dessous du solide Coria. D’autre part, 76,9 % sont les données sur les sets décisifs gagnés par Djokovic, ce qu’il essaiera de répéter également lors de la prochaine saison 2022.

Article précédentL’Open d’Australie s’inquiète d’une éventuelle absence de Rafa Nadal.
Article suivantALARMES FORTES : Novak Djokovic ne jouera pas l’ATP Cup