Accueil Dernières minutes Sport Novak Djokovic à l’Open d’Australie ? L’hypothèse d’une règle spéciale émerge

Novak Djokovic à l’Open d’Australie ? L’hypothèse d’une règle spéciale émerge

0

Novak Djokovic sera-t-il « régulièrement » présent à l’Open d’Australie ? Ou, en raison de son opposition à l’administration anti-Covid, renoncera-t-il au premier Grand Chelem de la saison 2022 ? Des questions qui n’ont pas connu de réponse déterminée depuis plusieurs semaines.

L’affaire, presque surréaliste, se poursuit dans l’incertitude et avec le rebattement des cartes sur la table. Le monde du tennis ne sait toujours pas si le Serbe participera à la tournée océanienne ou s’il la manquera : une situation qui continue de laisser perplexe car les rumeurs souvent lancées par la presse serbe ou par des sources proches du joueur sont en quelque sorte démenties par ces Australiens.

La seule certitude est que le joueur de 34 ans intensifie l’entraînement dans son Belgrade et que son hypothétique départ, s’il y en a un, aura lieu dans les prochains jours.

Cependant, les règles pour jouer les premiers tournois de la saison 2022 sont assez claires et très strictes : il faut au moins deux doses de vaccination ou l’avis favorable de deux commissions externes, prouvant qu’ils ne représentent pas un danger et fournissant une raison valable pour laquelle le sérum n’a pas été reçu.

Lire aussi:   Tiger Woods - Temple de la renommée du golf mondial 2022

« Nole » n’a pas divulgué son statut vaccinal (bien qu’il semble peu probable qu’il se joigne à la campagne, à ce stade), ce qui complique encore l’affaire.

Nouveaux développements

Si l’on suit le règlement à la lettre, il semble peu probable que le numéro un mondial participe à l’Open d’Australie.

Selon « Blic », les organisateurs seraient en train de négocier avec les autorités de l’État de Victoria pour enfreindre les règles et permettre à Djokovic et aux autres joueurs dans la même situation de participer à la compétition.

Une sorte de législation spéciale, une exemption médicale qui résoudrait le problème, passant outre à pratiquement tout ce qui a été établi et remarqué avec force ces derniers jours par les politiciens, les membres qui contribuent à l’organisation de l’événement à Melbourne.

Pour l’événement, ce serait évidemment une vilaine tuile de ne pas pouvoir compter sur le tenant du titre, ainsi que sur l’actuel numéro un du classement ATP. Les prochaines heures et les prochains jours seront (espérons-le) décisifs pour mettre un terme à cette saga une fois pour toutes.

Lire aussi:   Les joueurs de Liv, une lettre pour le classement mondial de golf
Article précédentLa Maison Blanche rejette certaines demandes du comité d’assaut du Capitole concernant les risques pour la sécurité nationale
Article suivantLaLiga distribue 1 661 millions de revenus audiovisuels, dont 458 millions pour le Barça, Madrid et l’Atlético de Madrid.