Accueil Dernières minutes NITI Aayog : Un nouveau projet de politique de remplacement des batteries...

NITI Aayog : Un nouveau projet de politique de remplacement des batteries est publié pour recueillir les commentaires des parties prenantes.

0

Niti Aayog : Lors du sommet de la COP26 à Glasgow, l’Inde s’est engagée à réduire l’intensité des émissions de carbone de 45 %, à porter sa capacité d’énergie non fossile à 500 GW d’ici à 2030, à couvrir 50 % de ses besoins énergétiques par des énergies renouvelables d’ici à 2030 et, enfin, à atteindre l’objectif « zéro émission » d’ici à 2070. Le secteur du transport routier est l’un des principaux responsables des émissions de CO2 et il est à l’origine d’un tiers des émissions de particules.

Pour décarboniser le secteur des transports, la transition vers une mobilité propre, menée par les véhicules électriques, est primordiale. La mobilité électrique représente une option viable pour respecter ces engagements, tout en étant assortie de solutions commerciales innovantes, de technologies appropriées et d’infrastructures de soutien. Plusieurs initiatives de soutien ont été mises en œuvre, comme le programme Faster Adoption and Manufacturing of Electric (Hybrid) Vehicles in India (FAME) I et II, et le programme Production Linked Incentive (PLI) pour le National Programme on Advanced Cell (ACC) Battery Storage (NPACC), afin de stimuler la capacité de fabrication de batteries locales. Les gouvernements des États développent des politiques complémentaires pour promouvoir l’adoption des VE.

La révolution de l’e-mobilité en Inde est menée par les segments des véhicules à deux roues (2W) et à trois roues (3W). Les 2W représentent 70 à 80% de tous les véhicules privés, tandis que les 3W jouent un rôle essentiel dans la connectivité du dernier kilomètre dans les villes. Si les coûts initiaux des VE sont généralement plus élevés que ceux des véhicules à moteur à combustion interne (MCI), ils sont compensés par des coûts d’exploitation et d’entretien plus faibles tout au long de leur durée de vie, ce qui a permis d’aligner le coût total de possession des véhicules électriques sur celui des véhicules à MCI.

Lire aussi:   Grenade et le Barça s'affrontent sur leurs séries de victoires

L’échange de batteries est une alternative qui consiste à échanger des batteries déchargées contre des batteries chargées. L’échange de batteries dissocie le véhicule et le carburant (la batterie dans ce cas) et réduit donc le coût initial des véhicules. L’échange de batteries est couramment utilisé pour les petits véhicules tels que les deux et trois roues, dont les batteries sont plus petites et plus faciles à échanger que dans d’autres segments de l’automobile, où l’échange peut se faire mécaniquement. L’échange de batteries présente trois avantages essentiels par rapport à la charge : il est économique en termes de temps, d’espace et de coûts, à condition que chaque batterie échangeable soit activement utilisée. En outre, l’échange de batteries offre des conditions de concurrence équitables à des modèles commerciaux innovants et durables tels que les « batteries en tant que service ».

Compte tenu des contraintes d’espace dans les zones urbaines pour l’installation de stations de recharge à grande échelle, la ministre des finances a annoncé dans son discours sur le budget 2022-23 que le gouvernement indien allait introduire une politique d’échange de batteries et des normes d’interopérabilité afin d’améliorer l’efficacité de l’écosystème des véhicules électriques.

Lire aussi:   Toyota réduit son plan de production mondial de 1 00 000 unités en juin en raison d'une pénurie de puces électroniques.

À cet égard, NITI Aayog a organisé une discussion interministérielle pour formuler un cadre politique complet pour l’échange de batteries en février 2022. NITI Aayog a également organisé une discussion préliminaire avec un large éventail de parties prenantes représentant les opérateurs d’échange de batteries, les fabricants de batteries, les équipementiers automobiles, les institutions financières, les OSC, les groupes de réflexion et d’autres experts.

Après avoir dûment délibéré et pris connaissance de toutes les contributions fournies par les parties prenantes, NITI Aayog a rédigé la politique d’échange de batteries. Vous pouvez consulter le projet de politique d’échange de batteries ici.

Lisez toutes les dernières nouvelles, les nouvelles de dernière minute et les mises à jour en direct de l’IPL 2022 ici.

Article précédentTiger Woods, anecdote de la recrue de l’année
Article suivantBMW vient d’équiper son dernier modèle d’un téléviseur 8K de 31 pouces. Est-ce le début de la guerre des téléviseurs pour les voitures de luxe ?