Accueil Dernières minutes Sport Nick Kyrgios : Je suis un être humain. Je n’ai pas vu...

Nick Kyrgios : Je suis un être humain. Je n’ai pas vu mes parents depuis trois mois.

0

C’est Hubert Hurkacz qui a mis fin à la série de victoires de Nick Kyrgios à Washington. L’Australien, avant d’affronter le Polonais en quart de finale du Masters 1000 de Montréal, avait remporté neuf matchs consécutifs, montrant une excellente forme et exprimant un très haut niveau de jeu.

Il suffit de dire que seul Novak Djokovic, en finale de Wimbledon, avait réussi à l’arrêter lors de ses 16 derniers matches en simple. Le natif de Canberra s’est battu pendant plus d’une heure, mais s’est ensuite effondré sous les coups de l’une des meilleures versions de Hurkacz.

Kyrgios a semblé assez épuisé, tant physiquement que mentalement, dans le set décisif, mais la défaite subie au Canada ne doit en aucun cas effacer tout le bon travail accompli par le tennisman né en 1995 ces derniers mois.

Le déchaînement de Kyrgios lors de la conférence de presse.

« Hubert a un service spectaculaire, l’un des meilleurs au monde, et ce coup l’a beaucoup aidé. Il savait qu’il n’avait pas beaucoup d’essence dans le réservoir aujourd’hui.

Lire aussi:   Stefanos Tsitsipas révèle l'état actuel de son coude avant 2022

Mon corps a été soumis à beaucoup de stress et je pense qu’il est normal que je manque d’énergie », a détaillé Kyrgios en conférence de presse. « J’ai eu quelques problèmes cette semaine – à la fois dans mes abdominaux et mes genoux », a-t-il ajouté.

Kyrgios a ensuite exprimé sa déception face à la longue rupture de la salle de bain dont son adversaire a profité après la fin du deuxième set. « Quand c’est chaud, je peux le supporter. Mais une si longue pause m’a laissé complètement à l’arrêt et j’ai eu du mal à bouger.

Je ne vais pas me plaindre, c’est légal ce qu’il a fait. Jouer loin de la famille ? Je suis un être humain. Depuis trois mois, je vis loin de chez moi, je voyage et je joue au tennis sans arrêt. Je n’ai pas vu mes parents depuis trois mois, ils ne vont pas très bien en ce moment.

Donc tout ce que je veux, c’est que ça en vaille la peine. Il reste deux tournois avant de rentrer à la maison et je ferai de mon mieux pour bien faire. Je vais prendre trois jours de repos, bien manger, récupérer et faire tout ce qu’il faut pour être au mieux de ma forme.

Lire aussi:   "A COMPTER D'AUJOURD'HUI, RORY MCILROY EST SUSPENDU"

Je joue bien, mais je ne pense pas encore à l’US Open 2022 ni à savoir si je suis le favori. » crédit photo : via Instagram Nick Kyrgios.

Article précédentFrederikshavn Challenge, la « chasse » reprend.
Article suivantLe Four Winds Invitational avec 7 joueurs de haut niveau