Accueil Dernières minutes Sport Nick Kyrgios et Thanasi Kokkinakis en demi-finales à Atlanta

Nick Kyrgios et Thanasi Kokkinakis en demi-finales à Atlanta

0

Nick Kyrgios et Thanasi Kokkinakis se sont qualifiés pour les demi-finales du double de l’Atlanta Open. La combinaison australienne des deuxièmes têtes de série a enregistré une victoire 6-4, 7-6 (3) contre l’Equatorien Gonzalo Escobar et l’Américain Hunter Reese en quart de finale du tournoi ATP 250 aujourd’hui.

Les champions en titre de l’Open d’Australie ont réalisé 15 aces et n’ont pas perdu leur service au cours de cet affrontement de 86 minutes. Il s’agit d’une performance encourageante de Kyrgios, qui s’est retiré de l’épreuve en simple hier en raison d’une blessure au genou.

Il essaie cependant de trouver un rythme dans la compétition en double. Cela améliore le record de la saison de Special K à 11 victoires en 13 matches ensemble. En simple, l’Américain Brandon Nakashima s’est imposé 7-6(8) 6-4 face à l’espoir australien John Millman au deuxième tour.

Millman a eu ses chances : il a remporté trois balles de set dans le premier set, mais n’a pas pu convertir contre le finaliste de 2021. Les Aussies en action – Atlanta RÉSULTATS DU JOUR
Simple messieurs, deuxième tour
[8] Brandon Nakashima (USA) d John Millman (AUS) 7-6(8) 6-4 Doubles messieurs, quarts de finale
[2] Thanasi Kokkinakis (AUS)/Nick Kyrgios (AUS) d Gonzalo Escobar (ECU)/Hunter Reese (USA) 6-4 7-6(3) Doubles Hommes, Premier Tour
Steve Johnson (USA)/Gonzalo Escobar (ECU)/Hunter Reese (USA) 6-4 7-6(3)

Lire aussi:   Leylah Fernandez conserve son titre à Monterrey

USA)/Tommy Paul (USA) d Alex de Minaur (AUS)/Luke Saville (AUS) 6-4 1-6 [10-8] A VENIR Simple messieurs, deuxième tour [3] Alex de Minaur (AUS) v James Duckworth (AUS) Doubles messieurs, quarts de finale
[4] Matthew Ebden (AUS)/Max Purcell (AUS) v Jason Kubler (AUS)/John Peers (AUS) Doubles Hommes, Demi-finales
[2] Thanasi Kokkinakis (AUS)/Nick Kyrgios (AUS) v TBC

Article précédentLa victoire difficile de Dominic Thiem sur Sebastian Ofner à Kitzbuhel
Article suivantHunter Mahan : « Les joueurs gagnent à la guerre du golf »