Accueil Dernières minutes L'International Netanyahu répond aux insultes de Trump en le remerciant pour sa « contribution...

Netanyahu répond aux insultes de Trump en le remerciant pour sa « contribution à la sécurité d’Israël ».

0

Paris, 10 déc. (Cinktank.com) –

L’ancien Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a préféré se dissocier de toute controverse avec l’ancien président américain Donald Trump, qui lui a consacré de graves insultes pour sa rapidité à féliciter la victoire électorale de son rival, Joe Biden, lors des élections présidentielles de l’année dernière.

« L’ancien Premier ministre Netanyahu apprécie vraiment la grande contribution du président Trump à l’État d’Israël et à sa sécurité », selon la déclaration publiée par le bureau de Netanyahu et rapportée par le « Times of Israel ».

Auparavant, Trump, dans deux interviews accordées en avril et juillet au journaliste israélien Barak Ravid et publiées vendredi, a sévèrement déploré les félicitations de Netanyahu à Biden. « Bibi » (Netanyahu) aurait pu se taire. J’ai fait plus pour lui que n’importe qui d’autre avec qui j’ai eu affaire. Baise-le », a-t-il déclaré.

Ces déclarations ont été faites par Trump lors d’une interview avec le journaliste susmentionné à Mar-a-Lago, dans laquelle il a cité le retrait de l’accord sur le nucléaire iranien, le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem et la reconnaissance de la souveraineté israélienne sur le plateau du Golan comme quelques-uns des gestes les plus marquants envers Israël.

Lire aussi:   Des volontaires étrangers sont déjà déployés à Kiev pour défendre la capitale ukrainienne

M. Netanyahu a continué à justifier ses félicitations à M. Biden en raison de « l’importance de l’alliance solide entre Israël et les États-Unis ». « Il était donc important pour lui de féliciter le prochain président », selon la note.

Article précédentLa Turquie affirme avoir secouru près d’une centaine de migrants dans les eaux de la mer Égée
Article suivantL’UE reconnaît l’équivalence du certificat Covid du Cap-Vert, du Liban et des Émirats arabes unis