Accueil Dernières minutes L'International Navalni appelle les Russes à manifester contre l’invasion : « Poutine n’est pas...

Navalni appelle les Russes à manifester contre l’invasion : « Poutine n’est pas la Russie »

0

Vladimir Poutine, président de la Russie


Vladimir Poutine, président de la Russie – -/Kremlin/dpa

Vivre | Crise en Ukraine

Paris :, le 2 mars. (Cinktank.com) –

Le chef de l’opposition Alexeï Navalni, qui purge une peine de prison, a appelé mercredi les citoyens russes à manifester pour exprimer leur mécontentement face à l’offensive militaire ordonnée par le président russe Vladimir Poutine sur l’Ukraine.

« Poutine n’est pas la Russie »a déclaré Navalni, qui a défendu que son pays est « une nation de paix »comme ont tenté de manifester ces derniers jours des milliers de personnes rassemblées dans certaines des principales villes, sachant que le ministère de l’Intérieur avait interdit ces manifestations.

Le Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l’homme a déclaré mardi que quelque 6 400 personnes avaient été arrêtées depuis jeudi, date à laquelle Poutine a ordonné l’invasion, la plupart arbitrairement.

« Nous ne pouvons plus attendre. Où que vous soyez, que ce soit en Russie, en Biélorussie ou ailleurs sur la planète, rendez-vous sur la place principale de votre ville tous les jours et à 14h00 les week-ends et jours fériés »a posté Navalni sur son compte Twitter, géré par son équipe.

À cet égard, il espère que la Russie ne finira pas par devenir « une nation de gens effrayés et silencieux »victime d’un « tsar fou » qui a même attisé les craintes du XXe siècle. « Nous assistons à de réelles menaces de déclenchement d’une guerre nucléaire »a souligné l’opposant.

Lire aussi:   Deux journalistes détenus par les talibans en Afghanistan ont été libérés lundi.

Pour Navalni, descendre dans la rue, c’est « lutter pour la paix »il a donc été montré « fier » de ceux qui ont été arrêtés ces derniers jours pour leur bravoure. Chaque détenu, a-t-il ajouté, « doit être remplacé par deux nouveaux (manifestants) ».

Navalni est en détention depuis plus d’un an, lorsqu’il est rentré à Moscou après s’être remis en Allemagne d’un empoisonnement subi en août 2020 et qui, selon le chef de l’opposition, était l’œuvre du Kremlin. La justice russe a ordonné son admission en prison pour y purger une peine pour escroquerie en 2014.

Article précédentLe PSG offre à Mbappé un contrat de deux ans et 100 millions d’euros
Article suivantAu moins trois morts dans des affrontements séparés à Jénine et à Bethléem