Accueil Dernières minutes L'International Moscou refuse l’entrée en Russie à M. Trudeau et à près de...

Moscou refuse l’entrée en Russie à M. Trudeau et à près de 600 autres fonctionnaires canadiens. « en permanence »

0

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau


Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau – Chad Hipolito/Presse Canadienne via / DPA

Suivez en direct les dernières nouvelles sur la guerre en Ukraine

Paris, 28 avr. (Cinktank.comE) –

Le gouvernement russe a publié une liste de 592 citoyens canadiens, dont le Premier ministre Justin Trudeau, qui sont interdits d’entrée dans le pays. « en permanence ».

Aux côtés de Trudeau, on trouve d’autres noms importants sur le plan politique au Canada, comme la ministre des Affaires étrangères, Mélanie Joly, la ministre de la Défense, Anita Anand, et le ministre de la Justice, David Lametti.

La liste, publiée par le ministère russe des Affaires étrangères, comprend plusieurs autres ministres, conseillers, sénateurs, premiers ministres provinciaux et même d’anciens parlementaires canadiens.

Moscou a fait valoir qu’elle était convaincue de la nécessité de maintenir des relations avec le Canada. « des relations respectueuses et de bon voisinage »et a fait remarquer que les sanctions ont été prises « sans le vouloir » y « exclusivement en réponse aux actions hostiles des dirigeants canadiens. ».

« La Russie souhaite entretenir des relations de respect mutuel et de bon voisinage avec le peuple canadien, appelant les autorités d’Ottawa à abandonner la voie « russophobe » qui prive le pays de son indépendance en matière de politique étrangère et ne répond pas à ses intérêts nationaux. »a conclu le ministère russe des affaires étrangères.

Lire aussi:   Le Danemark approuve une aide de 25 millions pour l'Ukraine

Les autorités canadiennes ont annoncé mercredi une nouvelle série de sanctions à l’encontre de Moscou, visant cette fois-ci un total de 203 personnes qu’elles accusent de « complicité » dans la tentative d’annexion par la Russie des territoires séparatistes ukrainiens de Donetsk et Luhansk.

Plus précisément, le gouvernement canadien a sanctionné onze hauts fonctionnaires et 192 membres des conseils des républiques autoproclamées, qui, selon lui, sont « complices des violations continues par le régime russe de l’intégrité territoriale et de la souveraineté de l’Ukraine ».

Article précédentBiden demande au Congrès américain une aide supplémentaire de 33 milliards de dollars pour l’Ukraine
Article suivantLe Mexique récupère trois pièces archéologiques préhispaniques qui seront vendues aux enchères en Belgique