Accueil Dernières minutes Sport Misaki Doi et Xinyu Wang continuent de signer à Monterrey Doubles

Misaki Doi et Xinyu Wang continuent de signer à Monterrey Doubles

0

La paire formée par la Japonaise Misaki Doi et la Chinoise Xinyu Wang a remporté son duel de quart de finale de l’Open GNP Seguros, en battant l’Européenne Sara Errani, d’Italie, et l’Espagnole Sara Sorribes Tormo, par des partiels de 6-2, 7-6 (7/2).

Le match, qui s’est déroulé sur le court 2 du Club Sonoma de Monterrey, a attiré des dizaines de supporters qui, à quelques mètres de distance, ont apprécié la vitesse et la dextérité des mouvements des joueurs et les ont parfois incités à continuer.

« Forza, Sara ! » ont-ils dit à Errani, alors qu’elle attendait le service de sa partenaire, qui méritait un « olé » quand il était juste et précis. « Bon service », a dit l’Italien à l’Espagnol, qui sur le terrain étaient les joueurs d’expérience.

De l’autre côté, la combinaison de la jeunesse et de l’expérience de l’Extrême-Orient a prévalu à cette occasion, avec deux joueuses à bonne projection, Doi, 30 ans, classée 87 à la WTA et avec un seul titre en simple dans sa carrière, et Wang, 20 ans, 90 au classement mondial.

Lire aussi:   Nick Kyrgios et sa confession forte : "J'ai été discriminé, j'ai beaucoup de ressentiment".

Chaque point gagné est célébré à sa manière et parfois un simple rire complice trahit leur joie de gagner le point des maîtres. Le deuxième set a été si âprement disputé et aurait pu basculer d’un côté ou de l’autre, que le public a remercié les joueurs par des applaudissements à la fin pour leur engagement.

Catherine Harrison et Sabrina Santamaria sont déjà en quart de finale. Le duo américain composé de Catherine Harrison et Sabrina Santamaria s’est qualifié pour les quarts de finale en battant l’Égyptienne Mayar Sherif et la Britannique Heather Watson 4-6, 6-2, 10-6 en super mort subite.

Avec ce résultat, elles affronteront le duo explosif formé par la Japonaise Misaki Doi et la Chinoise Xinyu Wang ce vendredi à 15h00 sur le Court 1 du Sonoma Club de Monterrey.

Le match n’a pas été facile pour les vainqueurs qui, au début, ont commis quelques erreurs qui leur ont coûté les premiers points du match, donnant l’avantage aux adversaires qui avaient en Sherif un ennemi difficile à battre.

Lire aussi:   Presidents Cup, l'international n'abandonne pas

La joueuse égyptienne a envoyé ses tirs puissants du fond du court, qui ressemblaient à des obusiers dans le terrain des Américains, qui n’ont pas pu coordonner leurs arrêts. Dans le deuxième set, Harrison et Santamaría ont eu une bonne coordination, beaucoup de dialogue et ont été très efficaces dans leurs jeux, étant en tête dès le premier point en litige et reprenant l’avantage au tableau d’affichage.

Lorsqu’ils étaient à égalité à un set près, ils ont simplement profité du match et leurs visages montraient leur confiance dans leur capacité à remporter la victoire, alors qu’ils ajoutaient un point inatteignable à la fois jusqu’à ce que la victoire soit consommée.

Article précédentAlexander Zverev a besoin d’une rééducation après l’explosion d’Acapulco – Wilander
Article suivantRory McIlroy demande le pardon de Mickelson