Accueil Dernières minutes Mesut Özil mis sur la touche par Fenerbahçe

Mesut Özil mis sur la touche par Fenerbahçe

0

ISTANBUL, 24 Mar. (dpa/EP) –

Fenerbahçe a annoncé jeudi qu’il libérait le milieu de terrain allemand Mesut Ozil et le milieu de terrain turc Ozan Tufan de l’équipe première, selon un communiqué du club.

Selon le quotidien sportif turc « Fanatik », Fenerbahçe a pris cette décision pour une durée indéterminée, bien que le club turc ait refusé de commenter davantage cette décision.

Mesut Özil, vainqueur de la Coupe du monde avec l’Allemagne en 2014 et ancien joueur du Real Madrid, du Werder Brême et de Schalke, est arrivé à Fenerbahçe en janvier 2021 et a été très bien accueilli par les supporters turcs, qui espéraient beaucoup de sa signature. Toutefois, l’euphorie suscitée par son arrivée est vite retombée. Le milieu de terrain n’a pas été aussi décisif que prévu et n’a pas été aussi performant que dans d’autres équipes.

En novembre, le président du club, Ali Koc, a critiqué le joueur et lui a demandé de se concentrer sur son côté footballistique. « Il doit mettre de côté ses affaires et se concentrer davantage sur la manière dont il peut contribuer et donner le meilleur de lui-même pour Fenerbahçe », a-t-il déclaré.

Récemment, selon les médias turcs, il s’est disputé avec l’entraîneur de l’équipe, Ismail Kartal, après avoir été remplacé à la mi-temps de la défaite 2-1 contre Konyaspor. L’Allemand a fait 14 apparitions cette saison, marquant huit buts et étant remplacé huit fois.

Lire aussi:   Google va "ajuster les salaires" de ses employés pour lutter contre l'inflation

Il y a longtemps que l’on spécule sur le fait qu’Özil souhaite résilier son contrat, qui se termine en 2024, cet été et ainsi partir aux États-Unis. Si tel est le cas, ce ne serait pas la première fois que la carrière du joueur de 33 ans s’arrête brusquement, car son départ de Londres n’a pas non plus été sans controverse.

Article précédentDayana Yastremska débutera à la WTA 250 à Bogota
Article suivantBlinken se rendra au Maroc et en Algérie quelques jours avant le voyage d’Albares au royaume alaouite.