Accueil Dernières minutes Mendilibar : « Nous partons avec une rage de dents et c’était prévisible ».

Mendilibar : « Nous partons avec une rage de dents et c’était prévisible ».

0

MADRID, 19 févr. (Cinktank.com) –

L’entraîneur d’Alavés, José Luis Mendilibar, a déploré les occasions gâchées contre le Real Madrid (3-0) au Santiago Bernabéu samedi et a admis qu’ils reviennent à Vitoria « avec un mal de dents », ce qui était « prévisible » en raison de l’opposition.

« A 0-0, nous avons eu quelques occasions assez nettes, Jason qui a tiré au-dessus et puis avant leur premier but avec Pere Pons, qui a été très intelligent pour voler le ballon mais a manqué de sang-froid pour marquer », a rappelé Mendilibar lors de sa conférence de presse.

« Si vous ne vous créez pas les occasions que vous faites sur un terrain comme celui-ci, il est très difficile de tenir le coup à 0-0. Ils ont marqué le premier but, qui était un bon but, le deuxième est venu après une autre belle action et le troisième était un penalty qui a été accordé contre une grande équipe. Nous partons avec un mal de dents et cela aurait pu être prévisible », a-t-il ajouté.

Lire aussi:   Lancement du monospace 7 places Kia Carens en Inde ; prix à partir de Rs 8,99 Lakh.

« Je regrette de ne pas avoir profité des occasions parce que dans la dernière demi-heure, une équipe comme Madrid vous submerge et elle augmente le tempo du jeu et ce n’est pas facile de tenir. Nous avons eu une chance avec Pere Pons que nous n’avons pas pu saisir. C’était l’idée, de pouvoir tenir comme en première mi-temps, mais ce qui est dommage, c’est que nous n’avons pas exploité au maximum les occasions que nous avons eues », a déclaré l’entraîneur des Babazorros.

En outre, Mendilibar a affirmé que « à l’extérieur, c’était le match le plus complet » depuis son arrivée, malgré le score. « C’est le match dans lequel nous avons le plus rivalisé. Nous avons rivalisé jusqu’à ce qu’ils nous donnent la force et nous n’avons pas pu sauver leur premier but, et c’est ce qui est dommage, car nous n’en avons pas marqué. Dans la grande majorité des matchs à domicile, ils marquent des buts et c’est pourquoi il est important de marquer ici si vous voulez marquer ».

Lire aussi:   Le Pendjab lance une base de données intégrée sur les accidents de la route avec cartographie SIG pour réduire les accidents

Enfin, l’entraîneur de l’équipe de Vitoria a refusé de prétendre qu’ils sont repartis renforcés car – malgré la compétition – le score est lourd. « Je ne sais pas, c’est 3-0, vous regardez le tableau d’affichage et… Je ne sais pas si on méritait ce 3-0. Le dernier penalty est un but de plus, mais dans ce sens, je ne sais pas si nous sommes sortis plus forts car ces buts nous ont fait mal », a-t-il déclaré.

Article précédentLa verdure autour des hôpitaux peut atténuer la confusion et la colère : étude
Article suivantLa Banque mondiale est prête à livrer « rapidement » 309 millions à l’Ukraine