Accueil Dernières minutes Sport Matteo Berrettini se qualifie pour les quarts de finale en Australie après...

Matteo Berrettini se qualifie pour les quarts de finale en Australie après avoir battu Pablo Carreño.

0

Matteo Berrettini veut écrire son nom en lettres capitales à Melbourne Park. L’Italien s’est qualifié pour les quarts de finale de l’Open d’Australie dimanche en battant l’Espagnol Pablo Carreño 7-5, 7-6(4), 7-5 après deux heures et 22 minutes de jeu.

Dans le match qui a clôturé la journée sur la Rod Laver Arena, le Romain a confirmé sa forme en s’imposant par deux sets consécutifs et en entrant pour la première fois dans le top 8 du tournoi australien.

L’Italien a digéré les cinq sets subis contre Carlos Alcaraz pour revenir renaître sur le court, avec la force intacte de certains coups qui l’ont élevé dans le circuit. Son service a été intouchable pour Carreño, qui a reçu 28 aces et n’a pratiquement pas pu générer de balle de break de tout le match ; il s’est distingué par sa mobilité, clé pour résister aux secousses dans le fond de l’Espagnol, et son droit a été un marteau, tirant plus de la moitié de son compte de coups gagnants.

« Mon service était très précis. Il n’a pas pu les lire et c’est pourquoi j’ai frappé beaucoup d’aces », a déclaré Berrettini, qui a remporté 87 % de ses points de premier service. « J’ai le sentiment que mon pourcentage était élevé et c’est important.

Lire aussi:   Bryson DeChambeau : "Reprise en cours"

Lorsque cela se produit, je sens que j’ai la marge nécessaire pour pouvoir servir plus librement ». Face à un joueur de granit, déjà bien installé dans le top 10 mondial, Carreño s’est pressé à la recherche d’un prix qui n’est jamais venu en Australie.

L’Espagnol s’est incliné dans le premier tournoi majeur de l’année malgré une protection de son jeu comme jamais auparavant, ne concédant que deux services dans tout le match. Une défaite à la Pyrrhus qui reflète l’égalité qui prévaut sur le circuit.

Ce match était une récompense pour Berrettini, qui avait manqué son match de huitième de finale lors de l’édition précédente en raison d’une blessure à l’abdomen. « L’expérience de l’année dernière a été très difficile.

Je voulais jouer mais mon équipe m’a forcé à ne pas le faire. C’était difficile, mais cela m’a aidé à comprendre que tout arrive pour une raison. Cela m’a donné envie de revenir ici dès que possible et d’apprécier ce que ce tournoi représente pour moi ».

Cette victoire continue de renforcer la position de Berrettini dans les tournois du Grand Chelem, où il s’est imposé comme l’une des grandes alternatives du vestiaire. L’Italien a atteint au moins les quarts de finale lors des quatre derniers tournois majeurs qu’il a disputés, frappant à la porte lors des tours décisifs.

Lire aussi:   Bernard Tomic sur le style de vie tape-à-l'œil : cela ne vous remplit pas à la fin de la journée.

Avant de briller à Melbourne, Matteo s’est hissé jusqu’en quart de finale à Roland Garros, a touché la finale à Wimbledon et s’est hissé parmi les huit premiers à Flushing Meadows. L’Italien disputera les quarts de finale de l’Open d’Australie contre la tête de série n° 1.

17 Gael Monfils. Le Français s’est défait du Serbe Miomir Kecmanovic 7-5, 7-6(4), 6-3 après deux heures et 35 minutes de jeu pour égaler le meilleur bilan de son histoire à Melbourne Park, rééditant le quart de finale atteint en 2016.

Berrettini détient un record ATP Head2Head de 2-0 contre Monfils, y compris un duel en Grand Chelem qui a servi à ouvrir la rivalité. Le Romain s’est imposé dans des sets épiques en quart de finale de l’US Open 2019, complétant une victoire éclatante au jeu décisif du cinquième set.

« C’était un match très compliqué et les émotions étaient énormes », a déclaré Berrettini. « Je me souviendrai toujours de ce match avec le sourire. Cette fois, ce sera différent, nous nous connaissons très bien. Nous verrons ce qui se passe. »

Article précédentUNE AUTRE FIGURE POUR ACAPULCO : Carlos Alcaraz rejoint l’équipe de luxe
Article suivantLa Real Sociedad veut couronner sa grande semaine contre Getafe