Accueil Dernières minutes L'International Maduro déclare que les sanctions américaines sont revenues « comme un boomerang » en...

Maduro déclare que les sanctions américaines sont revenues « comme un boomerang » en Europe et en Amérique.

0

M. Maduro considère l’exclusion de pays du Sommet des Amériques comme une « grave erreur » des États-Unis et affirme que « le temps des ordres impériaux est révolu ».

Paris, Jun. 8 (Cinktank.comE) –

Le président du Venezuela, Nicolás Maduro, a assuré que les sanctions imposées par les États-Unis à son pays et à la Russie sont revenues « comme un boomerang » sur le continent américain et ont également affecté l’économie européenne.

Dans une interview exclusive accordée à l’agence de presse turque Anatolie lors de sa visite à Ankara, M. Maduro a reconnu que les États-Unis sont en partie « piégés dans leur propre agression », citant l’exemple de la manière dont les sanctions imposées à la Russie ont affecté les continents européen et américain.

« Toutes les sanctions imposées, plus d’un millier de sanctions contre l’économie russe, l’agriculture, le pétrole ou le gaz sont revenues comme un boomerang et sont revenues contre les économies européennes et américaines, qui grincent avec une inflation galopante », a souligné Maduro.

Par ailleurs, en ce qui concerne les sanctions imposées au Venezuela, M. Maduro estime qu’il est « très difficile » pour Washington de les lever dans leur intégralité, même s’il considère que l’autorisation donnée à trois compagnies pétrolières de transférer leurs investissements dans la nation caribéenne sont « des petits pas dans la bonne direction ».

Lire aussi:   Les États-Unis accusent Cao de Benós de collaborer avec la Corée du Nord pour éviter les sanctions en utilisant des crypto-monnaies

Harris annonce un investissement de 1,7 milliard d’euros pour l’Amérique centrale lors du Sommet des Amériques

« Soyons patients et continuons à travailler pour avancer avec nos propres efforts (…) Espérons qu’un jour les États-Unis abandonneront leur politique d’agression, de coercition et de sanctions », a déclaré le dirigeant vénézuélien, qui s’est dit « très heureux » de rencontrer le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, également présent dans la capitale turque.

SOMMET DES AMÉRIQUES

Par ailleurs, M. Maduro a abordé le controversé 9e sommet des Amériques, organisé à cette occasion par les États-Unis, qui ont opposé leur veto à la présence du Nicaragua, de Cuba et du Venezuela. Pour le chef d’État vénézuélien, il s’agit d’une « grosse erreur » de l’administration américaine, qui a réussi à transformer l’événement en une réunion « de protestation » contre l’exclusion.

« Une leçon a été donnée à l’empire américain : le temps des ordres impériaux est terminé », a déclaré le président Maduro, qui a regretté que le Sommet des Amériques se soit « progressivement détérioré du point de vue politico-diplomatique ».

Lire aussi:   Le Canada demande à ses citoyens de quitter la Russie "aussi longtemps que possible"
Article précédentLe message de Rafael Nadal et Roger Federer : Nous avons un sentiment spécial.
Article suivantHarvey Weinstein inculpé au Royaume-Uni pour deux chefs d’accusation d’agression sexuelle